Peu d'immigrés en Bretagne mais toujours plus de Britanniques (Octant n° 112)

Valérie Duval

Avec 66 000 immigrés résidant sur son territoire, la Bretagne est la région de métropole où leur part est la plus faible. Au rythme de 7 % chaque année, la population immigrée a augmenté de plus de 50 % entre 1999 et 2005. Cette croissance est due pour moitié aux arrivées de ressortissants de pays européens, et plus particulièrement du Royaume-Uni.

Octant - La revue trimestrielle
No 112
Paru le : 01/04/2008