Population et ménages en 2030

Christian MONTEIL

Six ans après les précédentes, de nouvelles projections démographiques prennent en compte les données de l'état civil et les premiers résultats des enquêtes de recensement. Ces nouveaux chiffres remettent en cause les hypothèses privilégiées en 2002. Depuis plusieurs années la fécondité ne baisse plus et les flux migratoires se sont inversés en 2005, avec un solde négatif, surtout pour les jeunes générations. L'évolution à long terme de la population reste incertaine.