Les salariées en Lorraine : la mobilité au service de l'égalité professionnelle

Gérard MOREAU

L'égalité professionnelle semble en panne à certains égards. En particulier, les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes peinent à se résorber en France comme en Lorraine. Si toutes les mobilités rofessionnelles ne sont pas systématiquement favorables, elles constituent toutefois un tremplin à mobiliser plus intensivement en vue de la promotion professionnelle et de l'égalité salariale. Mais les femmes connaissent une moindre mobilité que leurs homologues masculins, et par voie de conséquence moins de promotions et d'augmentations salariales. Il faut dire que la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle pèse encore massivement sur leurs épaules, comme en témoigne par exemple les choix résidentiels des couples. Toutefois, leur moindre mobilité s'exprime précocement, dès la sortie des études avant l'obtention du premier poste. Elle perdure ensuite au cours de la vie professionnelle, notamment à travers certaines «filières» professionnelles qui semblent «cloisonner» les femmes et nuire à leur progression.

Economie Lorraine
No 118
Paru le : 01/03/2008