Enquêtes annuelles de recensement : la cellule familiale traditionnelle en question

Pascal SERVRANCKX

En Lorraine, le nombre moyen de personnes par ménage reste légèrement supérieur à la moyenne nationale. Mais ici comme ailleurs, le mouvement ne laisse planer aucune ambiguïté avec une ferme orientation à la baisse. La mutation des modes de vie, notamment la fragilité des unions et le vieillissement de la population, concourent à ce mouvement. Les personnes seules sont toujours plus nombreuses, et parmi elles les femmes sont majoritaires. Le nombre de couples sans enfant progresse également alors que celui des couples avec enfants diminue, surtout ceux comptant trois enfants ou plus. Élever seul ses enfants est socialement accepté mais pas encore partagé et demeure souvent une affaire de femmes.

Economie Lorraine
No 117
Paru le : 01/02/2008