Les enjeux de la reprise d'entreprise en Champagne-Ardenne : quatre chefs d'entreprise sur dix cesseront leur activité d'ici dix ans

Mickaël Bréfort, Monique Saliou

D'ici 10 ans, quatre chefs d'entreprise sur dix vont partir à la retraite en Champagne-Ardenne. Ce sont 16 000 dirigeants champardennais qui fermeront ou céderont leur entreprise. Ces départs, dûs en partie au mouvement général de vieillissement de la population, auront des conséquences importantes sur la pérennité des emplois. 37 500 salariés, hors emploi du dirigeant sont concernés. Les reprises se concentrent surtout dans les commerces et les services à la personne, en particulier les hôtels-restaurants. Reprendre une entreprise est moins risqué que d'en créer une ex-nihilo. En effet, une transmission sur deux est toujours active sept ans après, mais seulement une création sur trois. Dans seulement un cas sur cinq, la transmission s'est faite dans un entourage proche. Les repreneurs ont plus souvent recours aux emprunts bancaires, car leurs projets sont souvent de plus grande envergure que ceux des créateurs

Insee flash
No 83
Paru le : 01/12/2007