Aire urbaine de Lyon : densification au centre et attractivité à la périphérie

Alain Berthelot

L'ensemble des ménages de l'aire urbaine de Lyon regroupe près de 1,7 million d'habitants au 1er janvier 2005. La croissance annuelle de + 0,8 % observée depuis 1999 est particulièrement élevée et s'explique en totalité par un solde naturel positif. Certes, les flux migratoires sont forts mais les arrivées ne font que compenser les départs. Les jeunes adultes sont plutôt au centre, les personnes plus âgées en couronne urbaine et les familles avec enfants en périurbain. Le centre évolue au même rythme que l'aire urbaine, la couronne urbaine a stoppé sa décroissance et la couronne périurbaine est en pleine croissance mais de manière moins soutenue qu'avant 1999. Ces tendances sont fondamentales pour orienter les politiques publiques d'aménagement du territoire.

La Lettre Analyses
No 79
Paru le : 01/08/2007