Les étudiants en Champagne-Ardenne : points de repère. Migrations d'étudiants, pôles d'enseignement supérieur et bassins de recrutement

Insee Champagne-Ardenne, URCA

Entre 1990 et 1999, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup d'habitants par migration, beaucoup de futurs étudiants également. Si parmi les étudiants en 1999, le solde des migrations avec la Picardie a été largement favorable à la région, il a été particulièrement en sa défaveur avec les régions Île-de-France, Lorraine et Bourgogne. Ce fort déficit dans les échanges migratoires a pour principale origine la migration résidentielle des familles et non le manque d'attractivité de l'offre de formation d'enseignement supérieur. La proximité géographique dessine le contour des bassins de recrutement des pôles d'enseignement supérieur, qui épousent bien souvent les frontières des Académies. Quelques exceptions se font jour ça et là. C'est le cas pour une bonne moitié sud de la Haute-Marne tournée vers le pôle de Dijon et une grande partie du département de l'Aisne tournée vers le pôle rémois.

Insee Dossier Champagne-Ardenne
Paru le : 01/07/2007