Les Champardennais au travail : plus contraints car plus souvent ouvriers

Olivier Diel

Les Champardennais sont autant satisfaits de leur travail que l'ensemble des Français. Pour 80% d'entre eux, celui-ci est varié et leur permet d'« apprendre des choses ». Cependant, malgré un ressenti plutôt positif de leur activité, ils déclarent plus souvent des contraintes liées à leur travail. Ainsi, près d'un ouvrier sur trois en Champagne-Ardenne déclare devoir se lever avant cinq heures du matin. Cette pénibilité des horaires se conjugue bien souvent avec des « postures pénibles ou fatigantes » ainsi qu'à l'exposition aux poussières ou fumées qui concerne un Champardennais sur quatre contre un Français sur cinq.

Insee flash
No 81
Paru le : 01/09/2007