Attractivité économique : forces et faiblesses de la Franche-Comté

Pierre Quillery, Willy Cadet

Entre 2001 et 2004, la Franche-Comté est à la 20e place des régions métropolitaines pour son attractivité économique au sein d'un Grand-Est globalement peu attractif. Que ce soit en termes de créations d'établissements ou de créations d'emplois, les performances de la région sont en retrait de ses homologues de métropole. Bien que la région ne soit pas dépourvue d'atouts, elle souffre de sa faible densité tant démographique qu'économique. Ce phénomène est renforcé par une image globalement moins favorable aux régions du Grand-Est, présentées comme encore très industrielles et en déclin, face à celles du Sud et de l'Ouest aux économies plus diversifiées. Un faible taux d'encadrement, un secteur tertiaire peu développé bien qu'en forte progression et un marché de l'emploi réduit limitent les débouchés pour les diplômés du supérieur. La Franche-Comté apparaît, en revanche, comme l'une des régions les moins fragiles socialement. Elle dispose également de revenus plus élevés que la moyenne nationale et produit un effort de recherche important.

l'Essentiel INSEE Franche-Comté
No 98
Paru le : 01/09/2007