Les femmes dans l'agriculture haut-normande

Michel DELACROIX (DRDAF),Mathieu GRENIER (DRDAF), Damien BARTHELEMY (INSEE), Monique TILLARD (INSEE)

L'agriculture connaît depuis 20 ans un mouvement de concentration de grande ampleur. Entre 1988 et 2005, la Haute-Normandie a perdu 45% de ses exploitations agricoles. Elle en compte aujourd'hui 13 000 dont 8 000 sont qualifiées de professionnelles. Ces dernières ont vu leur superficie moyenne passer de 57 à 101 hectares (ha) sur la même période. En parallèle, la population active agricole a perdu 46% de ses effectifs depuis 1988 pour atteindre 24 500 personnes en 2005 dont 7 600 femmes. Dans ce contexte de changements structurels et démographiques, l'organisation de l'agriculture évolue. La structure familiale, qui fut longtemps la base du travail, se recompose. Les femmes changent de statut et de rôle : elles abandonnent la place de conjointe pour devenir chef d'exploitation ; elles constituent des sociétés avec leur mari ou leurs enfants; le recours à l'emploi salarié se développe et les femmes y prennent leur part.