Les créateurs d'entreprises issus de l'immigration

Pascal SERVRANCK

D'après l'enquête SINE, un créateur d'entreprise lorrain sur dix en 2002 est étranger. Qu'il soit français ou étranger, le profil du créateur d'entreprise ne varie guère : un homme le plus souvent, actif occupé d'une quarantaine d'années. En revanche, la pérennité de l'entreprise reste moins assurée lorsque le créateur n'est pas français. L'enquête menée par le réseau Alexis renseigne sur les motivations et le profil des porteurs de projets de création d'entreprises issus notamment de l'immigration, qu'ils soient français ou non. La création d'entreprise constitue une voie privilégiée d'insertion économique pour des populations qui connaissent des difficultés renforcées d'accès à l'emploi. La teneur des projets portés par le réseau Alexis illustre une démarche majoritairement «assimilationniste» : les deux tiers des projets portés par les immigrés ne se différencient en rien (nature de l'activité, public visé, fournisseurs, financement) du tout venant. Les entrepreneurs immigrés se démarquent par une situation socio-économique plus dégradée avant d'entreprendre et par la sous-représentation des femmes en leur sein. Ils créent davantage dans le commerce et entreprennent moins dans les services.

Economie Lorraine
No 90
Paru le : 01/07/2007