L'intercommunalité à fiscalité propre

Christelle BELKACEM (Insee), Laurent MARTIN (Trésorerie Générale), Maud POUPARD (Préfecture de région)

En 2005, 98 % des Ligériens vivent dans un Établissement Public de Coopération Intercommunale à fiscalité propre (EPCI) contre 84 % en 1998. Le développement de l'intercommunalité en Pays de la Loire s'est traduit par une forte croissance des dépenses d'équipement. Entre 1998 et 2005, les charges et produits de fonctionnement ont également augmenté mais dans des proportions moindres. L'intercommunalité est en phase de stabilisation des périmètres avec une montée en puissance des compétences dans le domaine social. Néanmoins, les EPCI se distinguent entre eux par leur contexte démographique et socio-économique.