L'intérim en Champagne-Ardenne en 2005 : la moitié des intérimaires sont encore des ouvriers non qualifiés

Monique Saliou, Annie Bouré

En 2005, les établissements employeurs de Champagne-Ardenne ont conclu 332 850 contrats d'intérim et mobilisé 57 600 intérimaires. L'intérim, avec 12 800 emplois en équivalent temps plein (ETP), représente dans la région 4,6 % de l'ensemble des emplois salariés des secteurs marchands. Après avoir doublé entre 1995 et 1999, le nombre de missions ne cesse d'augmenter depuis, mais moins rapidement. La durée des missions est de plus en plus courte. Le recours à l'intérim est fréquent dans les activités de la filière automobile qui regroupe un emploi intérimaire sur deux de l'industrie. Dans le secteur de la construction, la forte demande en logement, la commande publique soutenue de ces dernières années et les difficultés de recrutement peuvent expliquer une utilisation accrue de contrats temporaires. L'intérim connaît, comme l'ensemble du marché du travail, un mouvement d'élévation du niveau de qualification. Mais encore la moitié des intérimaires sont des ouvriers non qualifiés.

Insee flash
No 75
Paru le : 01/02/2007