Un solde migratoire interrégional désormais quasi nul

Manuella Gesbert, Alexandre Giraud

Numéro double n° 141/142. En région Centre, entre 1999 et 2004, le nombre de ménages augmente de 1 % en moyenne par an, un rythme plus élevé que la croissance de la population. Par rapport à 1999, la région conserve sa spécificité en matière de diplômes - forte proportion de diplômes techniques et part moins élevée de diplômés de l'enseignement supérieur - entretenue par les migrations. Largement positif sur la période 1990-1999, le solde migratoire avec les régions métropolitaines est désormais quasi nul (- 280 personnes par an), conséquence d'une dégradation du solde avec les régions du Sud et du littoral atlantique, malgré l'apport important de population francilienne. Ce solde cache une forte perte de jeunes (- 2 530 jeunes de 20 à 29 ans par an) et un gain élevé de personnes de plus de 30 ans (+ 2 420 personnes par an). Dans l'ensemble, les migrants sont plutôt jeunes, diplômés et actifs.

Insee Centre Info
No 141
Paru le : 01/01/2007