Toujours plus de travailleurs frontaliers vers la Belgique

Insee, Danièle lavenseau, Emilie Dequidt

Tandis que le flux de travailleurs frontaliers de la Belgique vers la France s'est stabilisé depuis une dizaine d'années aux environs de 5 500, le flux inverse ne cesse de progresser depuis 1987, en particulier pour les frontaliers résidant en Nord-Pas-de-Calais. En 2005, le nombre de ces derniers est estimé à 22 550, alors qu'ils étaient 14 370 en 1999. Un tiers d'entre eux quitte la zone d'emploi de Roubaix-Tourcoing, 18% vont travailler dans l'arrondissement de Mouscron. Les frontaliers demeurent principalement des hommes exerçant un métier d'ouvrier dans l'industrie.