Filière logistique : un atout pour l'économie haut-normande

Aude BERENGNIER (CRITT T&L), Robin POTE (CRITT T&L), Christian CAMESELLA (INSEE), Isabelle BIGOT (INSEE), Fabien CARRE (INSEE), Florence GUENTCHEFF (LSN) Patrick LEMESTRE (Université du Havre)

Conditionner et entreposer les marchandises, organiser et effectuer leur transport, telles sont les activités qui composent la logistique. L'Association française pour la logistique (Aslog)la définit en effet comme étant "l'ensemble des activités ayant pour but la mise en place, au moindre coût, d'une quantité de produit à l'endroit et au moment où la demande existe". Originellement centrée sur le transport, la logistique dépasse donc de beaucoup le cadre du seul déplacement de marchandises et est présente dans plusieurs domaines de l'économie tels que l'industrie et les services. Ce constat conduit à parler plutôt de filière que de secteur logistique. Avec le développement des échanges et du commerce international, les entreprises recourent de plus en plus à la logistique dans le cadre de leur processus productif. Cette activité est au coeur de leur stratégie de maîtrise des coûts et constitue un élément majeur de leur politique de développement. En Haute-Normandie, la forte concentration industrielle génère de nombreux flux commerciaux qui nécessitent de bonnes infrastructures de transport et s'appuient sur le développement d'activités associées. Ainsi, avec la présence de grands ports, de l'important axe de communication que constitue la vallée de la Seine et d'infrastructures routières et autoroutières, l'activité logistique est une spécificité du paysage économique de la Haute-Normandie. Cette particularité a permis la création d'un pôle national de compétitivité sur ce thème dans la région.

Cahier d'Aval
No 74
Paru le : 01/09/2006