Des groupes étrangers de plus en plus diversifiés

Olivier Maisonneuve (Insee-Alsace)

Fin 2003, près d'un salarié sur quatre dépend en Alsace d'un groupe étranger. L'Allemagne et les États-Unis restent les premiers investisseurs étrangers mais l'origine des capitaux étrangers tend aujourd'hui à se diversifier. C'est dans l'économie des zones frontalières que l'impact de ces groupes se ressent le plus fortement.

Chiffres pour l'Alsace
No 36
Paru le : 01/12/2006