Enquête génération 2001 : insertion professionnelle et formation

Andréana KHRISTOVA, Hervé LHOTEL (Université Nancy 2), Gérard MOREAU (Insee), Jean-Jacques PIERRE (DRTEFP)

Deux phénomènes sont identifiés en Lorraine comme dans la France entière. Le premier révèle qu'il n'y a pas de corrélation absolue entre niveaux de formation et de diplômes d'une part, caractéristiques de l'insertion et des parcours d'autre part, mais qu'en tendance, les conditions de l'insertion sont d'autant meilleures que le niveau de diplôme est élevé. Le second rend compte du fait que ces conditions d'insertion ne peuvent être comprises dans le cadre d'une adéquation formation/emploi stricte et atemporelle entre la structure des formations et une structure d'emplois, de métiers et de professions. Plusieurs caractéristiques (premier salaire, temps d'accès au premier emploi, part du temps passé en emploi) dessinent un processus d'insertion plutôt favorable en Lorraine par rapport à la moyenne nationale.

Economie Lorraine
No 73
Paru le : 01/01/2007