Au jeu des migrations interrégionales, la Bourgogne perd des jeunes et des actifs diplômés

Karine Bondoux, Christine Charton

En 7 ans, de 1999 à 2006, la Bourgogne a gagné 13 000 habitants. Cette évolution moyenne annuelle assez faible, de l'ordre de 0,12 %, est proche de celle des régions du nord ou du centre. Comme beaucoup de régions, la Bourgogne laisse partir davantage de jeunes qu'elle n'en accueille. Mais elle est attractive pour les plus de 30 ans et surtout pour les plus âgés. En "perdant" des jeunes, la Bourgogne perd aussi des diplômés et de fait le niveau moyen de diplôme de sa population progresse moins qu'en moyenne nationale. La taille moyenne des ménages continue de diminuer. Dans les plus grandes villes elle est inférieure à deux personnes.

Insee Bourgogne Dimensions
No 137
Paru le : 01/01/2007