La Lorraine dans la plasturgie : s'inscrire comme compétiteur innovant

Agnès COURTY (DRIRE)

Dans un contexte international où les donneurs d'ordre intensifient leurs investissements directs dans les zones de production dites «low costs» et où les coûts d'approvisionnement demeurent élevés, les plasturgistes français doivent relever de nouveaux challenges pour maintenir leurs avantages concurrentiels. Plus particulièrement, l'intégration de l'innovation dans leurs stratégies contribuera au positionnement sur une offre à plus forte valeur ajoutée et sur des marchés de niches. Les plasturgistes lorrains sont de plus en plus mis en concurrence avec des fabricants à faible coût de main-d'oeuvre d'Europe de l'Est et d'Asie, principalement sur le marché des pièces techniques à faible valeur ajoutée et des produits de consommation divers. Compte tenu de leur relation marquée avec le secteur de l'automobile, les plasturgistes lorrains conservent une culture très ancrée de sous-traitance et éprouvent des difficultés à se diversifier. Si elles restent trop dépendantes et spécialisées, les entreprises continueront à être menacées par les stratégies de délocalisation de leurs donneurs d'ordre.

Economie Lorraine
No 78
Paru le : 01/03/2007