Les revenus fiscaux de la communauté d'agglomération troyenne

Olivier Diel

En 2002, un habitant sur deux de la communauté d'agglomération troyenne (CAT) vit dans un ménage déclarant un revenu annuel inférieur à 13 900 euros par unité de consommation. Ce revenu médian est inférieur à celui d'autres agglomérations du grand Bassin parisien. L'importance de la population ouvrière de la CAT explique ce résultat. La situation est très contrastée entre les différentes communes de la CAT. A Troyes, le revenu fiscal médian par unité de consommation est faible (13 000 euros). Les communes du nord-ouest de la CAT regroupent aussi des ménages au revenu médian relativement bas. En revanche, dans les communes du sud et de l'est de l'agglomération, le revenu médian est élevé. Les niveaux de revenus dans les différents quartiers troyens sont loin d'être homogènes. Certains ont un revenu fiscal médian par unité de consommation très élevé, comme le quartier Diderot. D'autres quartiers ont un revenu médian très faible, comme Point du Jour et Lombard. Insee flash infos n°8

Insee flash
No 8 inf
Paru le : 01/09/2006