Des niveaux de revenus différents dans les grandes villes

Florence MATHIO

Quatre Aquitains sur dix habitent une des quarante grandes villes de la région. En 2003, le revenu médian annuel par équivalent adulte varie du simple au double à la périphérie de Bordeaux entre Lormont et Cestas : 11 000 euros contre 21 000 euros. La dispersion des revenus est d'autant plus forte que les populations déclarent des revenus faibles. A Agen, le seuil de revenu des ménages les plus aisés égale dix fois le seuil de revenu des ménages les plus modestes. La dispersion des revenus s'atténue avec l'âge. C'est en fin de vie active que les revenus sont les plus élevés. Mais dans certaines villes, les retraités sont plus "riches" que les actifs. Les ménages de deux personnes déclarent les revenus les plus confortables. La diminution des revenus est nette pour les familles de cinq personnes ou plus.

Le Quatre pages Insee Aquitaine
No 159
Paru le : 01/10/2006