En 2004, le CAP ou le BEP toujours prisés en Alsace

Robert Morel-Chevillet (Insee-Alsace)

Le niveau général de formation continue de s'élever en Alsace. La région garde cependant une prédilection pour les filières professionnelles courtes. Les jeunes femmes sont désormais davantage diplômées que les hommes. Les diplômés du supérieur sont moins touchés par le chômage. Ils sont aussi plus souvent mobiles d'une région à l'autre.

Chiffres pour l'Alsace
No 37-38
Paru le : 01/03/2007