Revenus fiscaux en 2003 : plus élevés mais plus dispersés en ville

Jean-Philippe THANRY

En 2003, la moitié de la population lorraine vit dans un ménage qui déclare un revenu par unité de consommation supérieur à 14 730 euros. Le revenu des ménéges lorrains reste légèrement moins élevé que celui observé en province mais l'écart entre hauts revenus et bas revenus demeure plus faible. Les EPCI urbains comptent les ménages les plus aisés, mais aussi les revenus les moins homogènes, notamment dans leurs villes-centres. Les seniors de 50 à 59 ans déclarent toujours les revenus les plus élevés.

Economie Lorraine
No 60
Paru le : 01/07/2006