Déplacements domicile-travail : des liens avec l'Agglomération grenobloise très différents selon les territoires

Michel BONNET

En 2004, 43 000 salariés entrent tous les jours pour travailler dans l'Agglomération grenobloise, dont 35 000 viennent de territoires proches. Dans le même temps, 20 000 personnes en sortent. Les professions intermédiaires sont les plus concernées par ces échanges. Au total, sept territoires envoient plus de 30 % de leurs salariés travailler dans l'Agglomération. Les flux sont les plus importants avec le Grésivaudan, le Voironnais et le Sud grenoblois.