L'année économique et sociale 2012 en Languedoc-Roussillon

Groupement de la Statistique Publique (GSTAT), et Banque de France.

L'économie nationale, qui avait renoué avec la croissance au cours de l'année 2009 et poursuivi son rebond en 2010 (+ 1,4 %) et en 2011 (+ 1,7 %), subit un coup d'arrêt en 2012 avec une croissance nulle. Les échanges extérieurs s'améliorent avec une hausse des exportations et une baisse des importations. Mais, la consommation des ménages et l'investissement stagnent, l'activité est limitée par un nouveau mouvement de déstockage. Dans ce contexte national, la situation économique du Languedoc-Roussillon a connu un coup de frein en 2012, avec un lourd bilan depuis fin 2008. Ce constat global mérite toutefois d'être nuancé. En effet, si les effets de la crise s'accentuent, l'économie régionale profite encore de ses atouts et récolte le fruit de ses investissements.Ainsi, après une saison exceptionnelle en 2011, le tourisme régional se maintient à un bon niveau en 2012. L'hôtellerie de plein air, dopée par l'augmentation de la fréquentation étrangère, conforte son leadership national. Ce résultat est favorisé par une recomposition de l'offre vers le développement de terrains de campings équipés d'un hébergement léger. La fréquentation touristique dans les hôtels est un peu plus mitigée. toutefois,la progression de la clientèle d'affaires, qui constitue une spécificité régionale, permet de limiter l'effet de la baisse des nuitées de loisirs.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 4
Paru le : 23/04/2013