En Normandie, la croissance de la population active pourrait s’interrompre

Jérôme MARAJDA (Insee)

La nouvelle région "Normandie" rassemblerait en 2030 autant d’actifs qu’en 2010, pas plus malgré l’allongement de la vie professionnelle. Mais la population active normande ne resterait pas stable sur toute la période. Elle continuerait à augmenter lentement jusqu’aux années 2020, et diminuerait ensuite pour retomber en 2030 à son niveau de 2010. En effet, à cet horizon, l’activité prolongée des seniors ne compenserait plus le vieillissement de la population qui se conjuguerait à un déficit migratoire d’actifs.

À l’horizon 2030, autant d’actifs en Normandie qu’en 2010

Entre 2010 et 2030 selon le scenario "tendanciel" de projection(1), la population active augmenterait encore en France métropolitaine (+ 0,3 % par an en moyenne). Pour quatre nouvelles régions dont la Normandie, elle resterait stable ou diminuerait faiblement à cet horizon. Au terme de la période, la population active normande stagnerait, avec 1 521 000 personnes en 2030, quasiment autant qu’en 2010 (1 519 000 personnes). Entre 2010 et 2030, le taux d’activité des seniors progresserait significativement, avec l’allongement de la vie professionnelle induite par les réformes successives des retraites. Cette activité prolongée des seniors compenserait l’impulsion négative de la démographie, avec le vieillissement de la population active conjugué à un déficit migratoire d’actifs. L’effet "activité" augmenterait la population active normande de 110 000 personnes (+ 0,4 % par an en moyenne), et l’effet "démographie" la diminuerait de 108 000 personnes (- 0,4 % par an en moyenne), soit autant ou presque. La population active normande ressortirait stable en 2030, avec des entrées et des sorties équilibrées sur l’ensemble de la période. La composante principale de l’effet démographique resterait le vieillissement de la population active : sur le marché du travail, les jeunes générations ne remplacent  pas totalement les générations nombreuses du baby-boom. Cet effet "pyramide des âges" réduirait la population active de 80 000 personnes sur la période (- 0,3 % par an en moyenne). Composante secondaire de l’effet démographique, les migrations résidentielles d’actifs contribueraient négativement aussi. Cet effet "migrations" diminuerait la population active de 28 000 personnes (- 0,1 % par an en moyenne). Cependant, si la Normandie rassemble en 2030 autant d’actifs qu’en 2010, la population active n’y resterait pas stable sur toute la période.

(1) De 2010 à 2030, les données résultent de projection à partir de 2007

Figure_1 – Évolution de la population active normande entre 2010 et 2030 : scénario tendanciel et scénarios alternatifs

en %
Évolution de la population active normande entre 2010 et 2030 : scénario tendanciel et scénarios alternatifs
scénario tendanciel activité haute des femmes activité haute des jeunes activité haute des 55-59 ans
2010 100,0 100,0 100,0 100,0
2015 100,4 100,4 100,9 100,4
2020 100,9 101,0 101,4 101,0
2025 101,0 101,2 101,5 101,3
2030 100,1 100,5 100,7 100,7
  • Champ : population active de 15 ans ou plus
  • Source : Insee, Omphale, projections de population (à partir de 2007)

Figure_1 – Évolution de la population active normande entre 2010 et 2030 : scénario tendanciel et scénarios alternatifs

Jusqu’aux années 2020, une croissance lente ...

La population active normande augmenterait faiblement jusqu'en 2023 : elle y atteindrait  1 536 000 personnes (+ 1,1 % depuis 2010). Les réformes des retraites se diffusent progressivement et massivement aux générations des seniors actuels et futurs, et la prolongation de leur activité professionnelle contribue fortement à accroître la population active. Jusqu’en 2023, cette contribution positive de l’activité absorberait totalement l’impulsion négative de la démographie. Et sur cette période, la population active normande augmenterait modérément.

... ensuite, un recul continu et significatif

Déjà faible, la dynamique de la population active ralentirait encore autour de 2023 pour se retourner ensuite, et la population active normande diminuerait, continûment et plus nettement. En 2030, elle retomberait à 1 521 000 personnes, quasiment son niveau de 2010 (1 519 000 personnes), soit une baisse de - 1,0 % depuis 2023. Dans les années 2020, les générations creuses nées durant les années 1975-1980 arrivent progressivement à l’horizon de la cinquantaine. De fait, l’effet "activité" positif dû à la prolongation de la vie professionnelle des seniors se réduirait fortement et constamment, jusqu’à même devenir résiduel en fin de période. Conjointement, pour la population active normande, le vieillissement ralentit un peu mais le déficit migratoire se maintient : l’impulsion négative de la démographie devient moins intense mais reste forte. L’effet "démographie" négatif n’est alors plus compensé par l’effet "activité", toujours positif mais faiblissant. La dynamique se retourne, et la population active normande retombe en fin de période à son niveau initial.

Des scenarios alternatifs un peu moins défavorables

Outre le scenario principal dit "tendanciel", des variantes "volontaristes" de comportements d’activité définissent des scenarios alternatifs : activité haute des femmes, activité haute des jeunes, activité haute des 55-59 ans. Cependant, la dynamique de la population active normande n’en serait que peu modifiée à horizon 2030, un peu moins défavorable seulement. L’hypothèse d’activité haute des femmes la relèverait à 1 526 000 personnes en 2030. Concernant les hommes et les femmes, les hypothèses d’activité haute des 55-59 et des jeunes relèveraient un peu plus à terme la population active normande, avec respectivement 1 529 000 et 1 531 000 personnes.

Figure_2 – Évolution de la population active normande entre 2010 et 2030 : décomposition quinquennale selon les principaux effets

en nombre
Évolution de la population active normande entre 2010 et 2030 : décomposition quinquennale selon les principaux effets
effet "activité" effet "démographie" effet "migrations résidentielles" effet "pyramide des âges"
2010-2014 37000 -31000 -8600 -22400
2015-2019 39200 -32000 -7500 -24500
2020-2024 27800 -26400 -5700 -20700
2025-2029 5800 -18800 -6400 -12400
  • Champ : population active de 15 ans ou plus
  • Source : Insee, Omphale, projections de population (à partir de 2007)

Figure_2 – Évolution de la population active normande entre 2010 et 2030 : décomposition quinquennale selon les principaux effets