Le Gers au 2d semestre 2014

Isabelle Pertile

Légère hausse du chômage

Dans le Gers, le chômage** augmente de 0,4 point au cours du 2d semestre 2014. Il touche 8,3 % des actifs gersois fin 2014, contre 10,5 % en moyenne en Midi-Pyrénées et 10,1 % en France métropolitaine. Le département bénéficie d’un taux de chômage parmi les plus faibles de la région, après l’Aveyron (7,3 %).

Sur un an, le chômage progresse de 0,5 point dans le Gers, comme en moyenne en Midi-Pyrénées, soit légèrement plus qu’en métropole (+ 0,4 point).

Figure_1 – Taux de chômage

%, données CVS*
Taux de chômage
Gers Midi-Pyrénées
2009T1 6,0 8,1
T2 6,4 8,7
T3 6,4 8,7
T4 6,7 9,0
2010T1 6,7 8,9
T2 6,7 8,9
T3 6,7 8,9
T4 6,7 8,9
2011T1 6,7 8,9
T2 6,7 8,8
T3 6,9 9,0
T4 7,0 9,2
2012T1 7,1 9,4
T2 7,2 9,5
T3 7,4 9,6
T4 7,7 9,9
2013T1 8,0 10,1
T2 8,1 10,2
T3 8,0 10,2
T4 7,8 10,0
2014T1 7,9 10,1
T2 7,9 10,1
T3 8,2 10,3
T4 8,3 10,5
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • ** Le taux de chômage est calculé en moyenne sur le trimestre, ce qui lisse son évolution. Au dénominateur du taux de chômage, la population active repose sur une estimation de l'emploi total au lieu de résidence qui peut évoluer différemment du seul emploi salarié au lieu de travail des secteurs marchands non agricoles.
  • Source : Insee, taux de chômage localisés

Figure_1 – Taux de chômage

Baisse dans l’intérim

Dans le Gers, l’emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles diminue de 1,2 % au cours du 2d semestre 2014, en données corrigées des valeurs saisonnières (CVS). Les créations nettes d’emploi dans l’industrie (+ 0,7 %) dues à l’agroalimentaire et à la fabrication d’autres produits industriels, ainsi que la progression dans le secteur de l’information et la communication ne compensent pas les pertes dans l’intérim (- 7,9 %), la construction (- 2,2 %) et le commerce (- 1,2 %).

Sur l’année 2014, le Gers est le département de la région qui perd le plus d’emplois (- 2,5 %) suivi des Hautes-Pyrénées (- 2,0 %). Quasiment tous les secteurs sont affectés, notamment l’intérim (- 17,2 %). Au niveau régional, l’emploi salarié marchand non agricole est stable sur un an alors qu’il baisse de 0,3 %, en France métropolitaine.

Figure_2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié

indice base 100 au 1er trimestre 2008,données CVS*
Estimation trimestrielle de l'emploi salarié
Gers Midi-Pyrénées
2008T1 100,0 100,0
T2 99,6 99,7
T3 98,9 99,3
T4 97,9 99,1
2009T1 96,8 98,2
T2 96,7 98,0
T3 96,7 97,9
T4 97,5 98,2
2010T1 97,4 98,3
T2 96,7 98,3
T3 97,3 98,7
T4 97,9 99,1
2011T1 97,7 99,4
T2 98,1 100,3
T3 99,9 100,5
T4 97,6 100,3
2012T1 98,2 100,6
T2 98,1 100,7
T3 97,6 100,9
T4 97,0 100,6
2013T1 97,8 100,8
T2 96,9 100,5
T3 97,5 100,6
T4 97,6 100,7
2014T1 96,8 100,7
T2 96,1 100,6
T3 94,5 100,3
T4 94,9 100,7
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • Source : Insee, estimations trimestrielles d'emploi salarié marchand hors agriculture et particuliers employeurs

Figure_2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié

Demandeurs d’emploi : tous les âges sont touchés

Au 2d semestre 2014, le nombre de demandeurs d’emploi*** augmente dans le Gers de 4,6 %, de façon plus accentuée que dans l’ensemble de la région (+ 3,1 %). La hausse est plus marquée chez les femmes et chez les seniors (50 ans ou plus).

Sur l’année 2014, la dégradation du marché du travail (+ 7,8 %) est plus forte dans le Gers qu’aux niveaux régional (+ 6,8 %) et national (+ 6,3 %). La demande d’emploi y augmente quelle que soit la tranche d’âge. Les seniors sont de loin les plus touchés par cette dégradation. Dans le département, 42 % des demandeurs sont inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus, contre 43 % au niveau régional.

Figure_3 – Demandeurs d'emploi inscrits fin déc. 2014 (catégories A, B et C***, données CVS*)

Demandeurs d'emploi inscrits fin déc. 2014 (catégories A, B et C***, données CVS*)
Nombre au 31/12/2014 Évolution (%) par rapport au
30/06/2014 31/12/2013
Hommes 5 954 4,3 9,0
Femmes 6 711 4,8 6,8
Moins de 25 ans 1 866 2,0 2,7
25-49 ans 7 356 4,2 7,2
50 ans et plus 3 443 6,8 12,2
Inscrits depuis plus d'un an 5 374 6,7 13,7
Total Gers 12 665 4,6 7,8
Midi-Pyrénées 257 385 3,1 6,8
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • *** Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, dans les catégories A, B, C tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi ou ayant exercé une activité réduite au cours du mois
  • Sources : Pôle emploi, Dares

Recul des créations d’entreprises

Au cours du 2d semestre 2014, le nombre total d’entreprises créées dans le Gers recule de 2,9 % par rapport au semestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO). Cette baisse s’explique par la diminution des immatriculations de micro-entrepreneurs, qui constituent plus de la moitié des créations départementales. Au niveau régional, les créations d’entreprises se replient plus fortement, de 4,3 %.

Sur l’année 2014, le nombre total d’entreprises créées progresse plus nettement dans le département (+ 4,0 %) qu’au niveau régional (+ 1,7 %). Dans le même temps, les défaillances d’entreprises se replient davantage dans le Gers (- 1,6 %) qu’en moyenne en Midi-Pyrénées (- 0,1 %).

Figure_4 – Créations d'entreprises au 2d semestre 2014 (données CVS-CJO et brutes)*

Créations d'entreprises au 2d semestre 2014 (données CVS-CJO et brutes)*
Nombre d'entreprises créées Évolution du cumul (%)
sur le semestre 2d S14/1er S14 sur un an 2d S14/2d S13
Gers 706 -2,9 4,0
dont micro-entrepreneurs 342 -8,3 5,2
Midi-Pyrénées 12205 -4,3 1,7
dont micro-entrepreneurs 6689 -7,3 3,9
  • * Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Chute des mises en chantier

Fin décembre 2014, 800 logements, en données cumulées sur 12 mois, sont autorisés à la construction dans le Gers, soit 27 % de moins que fin décembre 2013. Le nombre de logements mis en chantier (700) chute de 30 % sur la même période. Au niveau régional, le nombre de logements autorisés (21 700) fin décembre 2014 baisse de 11 % par rapport à fin décembre 2013. Les logements commencés (19 400) reculent de 10 %.

Figure_5 – Construction de logements

Construction de logements
Autorisés Commencés
2010T1 1 300 1 100
T2 1 400 1 100
T3 1 600 1 100
T4 1 600 1 200
2011T1 1 600 1 400
T2 1 600 1 500
T3 1 300 1 400
T4 1 300 1 400
2012T1 1 200 1 200
T2 1 000 1 100
T3 1 000 1 000
T4 1 100 900
2013T1 1 300 1 000
T2 1 400 1 000
T3 1 200 1 000
T4 1 100 1 000
2014T1 800 1 000
T2 700 900
T3 800 800
T4 800 700
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure_5 – Construction de logements

Fin décembre 2014, 133 000 m2 de locaux (en données cumulées) sont autorisés à la construction, soit 42 % de moins que fin décembre 2013. Les surfaces mises en chantier baissent de 26 %. Au niveau régional, les surfaces de locaux non résidentiels autorisées et celles mises en chantier chutent de respectivement 29 % et 22 % en 2014.

Figure_6 – Construction de locaux non résidentiels

Surfaces cumulées sur 12 mois en milliers de m2
Construction de locaux non résidentiels
Autorisés Commencés
2010T1 214 451 172 148
T2 224 955 167 874
T3 218 698 159 150
T4 232 017 156 713
2011T1 224 068 157 229
T2 214 791 143 506
T3 220 731 139 674
T4 199 930 123 605
2012T1 204 256 130 547
T2 196 557 123 372
T3 188 395 117 108
T4 172 275 126 712
2013T1 181 380 132 873
T2 225 196 116 916
T3 229 120 130 277
T4 228 187 127 535
2014T1 192 679 105 734
T2 140 988 121 245
T3 125 848 102 402
T4 133 016 93 839
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure_6 – Construction de locaux non résidentiels

Les étrangers boostent la fréquentation hôtelière..

Au 2d semestre 2014, la fréquentation des hôtels gersois, mesurée en nombre de nuitées, augmente par rapport au 2d semestre 2013, grâce à une hausse de la fréquentation des touristes étrangers. C’est le seul département de la région, avec l’Aveyron, dont la fréquentation hôtelière progresse. En Midi-Pyrénées, la fréquentation des hôtels recule en raison d’une baisse de la clientèle française.

Sur l’année 2014, le nombre de nuitées se replie par rapport à l’année 2013, dans le Gers comme en Midi-Pyrénées.

Figure_7 – Fréquentation hôtelière au 2d semestre 2014

Fréquentation hôtelière au 2d semestre 2014
Cumul au 2d semestre 2014 Évolution du cumul (%)
2dS14/2dS13
Nuitées françaises 124 954 -0,4
Nuitées étrangères 16 937 5,9
Gers 141 891 0,3
Midi-Pyrénées 4 554 120 -2,5
  • Source : Insee, CRT-CDT- Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Une fréquentation en berne dans les campings gersois

Dans les campings gersois, de mai à septembre 2014, la fréquentation recule de 7,9 % par rapport à la même période 2013. Cette baisse est plus forte pour la clientèle étrangère, comme en Midi-Pyrénées.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur : http://www.insee.fr/mp

Note de conjoncture trimestrielle de l’Insee Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Conjoncture Midi-Pyrénées

Indicateurs clés de la région Midi-Pyrénées , rubrique Tableau de bord de la Conjoncture

La conjoncture au 1er semestre 2014 dans les départements de Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Flash Midi-Pyrénées n°28 à 35