Le Tarn-et-Garonne au 2d semestre 2014

Isabelle Pertile

Un chômage en forte progression

Le chômage** augmente de 0,6 point dans le Tarn-et-Garonne au cours du 2d semestre 2014, soit la plus forte hausse de la région. Il touche 11,6 % de la population active du département fin 2014, contre 10,5 % en Midi-Pyrénées et 10,1 % en France métropolitaine. C’est l’un des taux de chômage les plus élevés de la région, avec celui de l’Ariège (12,3 %).

Sur un an, le chômage augmente de 0,8 point dans le département (respectivement + 0,5 point au niveau régional et + 0,4 point au niveau de la métropole).

figure1 – Taux de chômage

%, données CVS*
Taux de chômage
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées
2009T1 9,0 8,1
T2 9,3 8,7
T3 9,3 8,7
T4 9,6 9,0
2010T1 9,7 8,9
T2 9,8 8,9
T3 9,8 8,9
T4 9,6 8,9
2011T1 9,7 8,9
T2 9,5 8,8
T3 10,0 9,0
T4 10,2 9,2
2012T1 10,4 9,4
T2 10,4 9,5
T3 10,4 9,6
T4 10,7 9,9
2013T1 11,1 10,1
T2 11,4 10,2
T3 11,4 10,2
T4 10,8 10,0
2014T1 11,1 10,1
T2 11,0 10,1
T3 11,4 10,3
T4 11,6 10,5
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • ** Le taux de chômage est calculé en moyenne sur le trimestre, ce qui lisse son évolution. Au dénominateur du taux de chômage, la population active repose sur une estimation de l'emploi total au lieu de résidence qui peut évoluer différemment du seul emploi salarié au lieu de travail des secteurs marchands non agricoles.
  • Source : Insee, taux de chômage localisés

figure1 – Taux de chômage

Légère hausse de l’emploi

Dans le Tarn-et-Garonne, l’emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles progresse de 0,2 % au cours du 2d semestre 2014, en données corrigées des valeurs saisonnières (CVS). L’intérim (+ 2,1 %) est le plus dynamique suivi par l’industrie (+ 1,2 %). Dans les services marchands hors intérim, les transports et entreposage et les services aux entreprises créent des emplois. À l’inverse, la construction (- 2,6 %) et le commerce (- 1,5 %) en perdent.

Sur l’année 2014, l’emploi salarié est en hausse de 0,2 % dans le Tarn-et-Garonne, en grande partie grâce aux créations d’emploi dans l’intérim (+ 10,9 %), mais aussi, dans une moindre mesure, dans l’hébergement-restauration (+ 6,6 %) et l’industrie agroalimentaire (+ 5,1 %). À l’inverse, le commerce et la construction perdent des emplois. Au niveau régional, l’emploi salarié marchand non agricole est stable sur un an alors qu’il baisse de 0,3 % en France métropolitaine.

figure2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié

indice base 100 au 1er trimestre 2008,données CVS*
Estimation trimestrielle de l'emploi salarié
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées
2008T1 100,0 100,0
T2 99,9 99,7
T3 99,3 99,3
T4 98,8 99,1
2009T1 97,6 98,2
T2 98,2 98,0
T3 97,1 97,9
T4 98,8 98,2
2010T1 98,0 98,3
T2 97,8 98,3
T3 98,4 98,7
T4 98,7 99,1
2011T1 99,7 99,4
T2 101,3 100,3
T3 100,0 100,5
T4 99,7 100,3
2012T1 100,6 100,6
T2 100,6 100,7
T3 101,1 100,9
T4 100,0 100,6
2013T1 100,0 100,8
T2 98,4 100,5
T3 99,0 100,6
T4 99,3 100,7
2014T1 98,3 100,7
T2 99,3 100,6
T3 99,5 100,3
T4 99,5 100,7
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • Source : Insee, estimations trimestrielles d'emploi salarié marchand hors agriculture et particuliers employeurs

figure2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié

Demandeurs d’emploi : dégradation générale

Au 2d semestre 2014, le nombre de demandeurs d’emploi*** augmente plus fortement dans le Tarn-et-Garonne (+ 5,4 %) qu’au niveau régional (+ 3,1 %). La demande est en hausse quel que soit l’âge et le sexe, même si les jeunes (moins de 25 ans) sont les plus touchés.

Sur l’année 2014, la dégradation du marché du travail dans le Tarn-et-Garonne (+ 8,6 %) est plus marquée qu’au niveau régional (+ 6,8 %) et national (+ 6,3 %). C’est la plus forte hausse de la région. Les jeunes et les hommes sont particulièrement concernés. En Tarn-et-Garonne, 41 % des demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi depuis un an ou plus, soit une proportion plus faible qu’au niveau régional (43 %).

figure3 – Demandeurs d'emploi inscrits fin dec 2014 (catégories A, B et C***, données CVS*)

Demandeurs d'emploi inscrits fin dec 2014 (catégories A, B et C***, données CVS*)
Nombre 31/12/2014 Évolution (%) par rapport au
30/06/2014 31/12/2013
Hommes 10 996 0,1 0,1
Femmes 12 343 5,1 7,3
Moins de 25 ans 3 661 6,1 10,5
25-49 ans 14 589 5,6 8,0
50 ans et plus 5 089 4,1 9,0
Inscrits depuis plus d'un an 9 627 1,8 4,8
Total Tarn-et-Garonne 23 339 5,4 8,6
Midi-Pyrénées 257 385 3,1 6,8
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • *** Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, dans les catégories A, B, C tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi ou ayant exercé une activité réduite au cours du mois
  • Sources : Pôle emploi, Dares

Moins d’immatriculations de micro-entrepreneurs

Au cours du 2d semestre 2014, le nombre total d’entreprises créées dans le Tarn-et-Garonne recule de 5,5 % par rapport au semestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables (CVS-CJO). Ce repli provient notamment d’une baisse des créations de micro-entrepreneurs (- 8,8 %). Dans le même temps, les créations d’entreprises reculent de 4,3 % au niveau régional.

Sur l’année 2014, les créations d’entreprises du département fléchissent de 1,2 %, alors qu’elles augmentent de 1,7 % au niveau régional. Dans le même temps, les défaillances d’entreprises reculent de 18,7 % dans le Tarn-et-Garonne, alors qu’elles sont stables en Midi-Pyrénées.

figure4 – Créations d'entreprises au 2d semestre 2014 (données CVS-CJO et brutes)*

Créations d'entreprises au 2d semestre 2014 (données CVS-CJO et brutes)*
Nombre d'entreprises créées Évolution du cumul (%)
sur le semestre 2d S14/1er S14 sur un an 2d S14/2d S13
Tarn-et-Garonne 1005 -5,5 -1,2
dont micro-entrepreneurs 510 -8,8 5,4
Midi-Pyrénées 12205 -4,3 1,7
dont micro-entrepreneurs 6689 -7,3 3,9
  • * Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Des projets de construction en berne

Fin décembre 2014, en Tarn-et-Garonne, 1 200 logements, en données cumulées sur 12 mois, sont autorisés à la construction, soit 25 % de moins que fin décembre 2013. Le nombre de logements mis en chantier (1 200) reste stable. Au niveau régional, le nombre de logements autorisés (21 700) fin décembre 2014 baisse de 11 % par rapport à fin décembre 2013. Les logements commencés (19 400) régressent de 10 %.

figure5 – Construction de logements

Construction de logements
Autorisés Commencés
2010T1 1 800 1 500
T2 1 900 1 600
T3 1 900 1 700
T4 1 900 1 600
2011T1 2 000 1 800
T2 2 100 1 800
T3 2 100 1 600
T4 2 000 1 800
2012T1 2 000 1 700
T2 1 700 1 700
T3 1 700 1 700
T4 1 700 1 600
2013T1 1 800 1 500
T2 1 900 1 500
T3 1 700 1 400
T4 1 600 1 200
2014T1 1 400 1 300
T2 1 300 1 200
T3 1 300 1 200
T4 1 200 1 200
  • Source : SOeS, Sit@del2

figure5 – Construction de logements

Fin décembre 2014, 155 000 m2 de locaux (en données cumulées) sont autorisés à la construction, soit 38 % de moins que fin décembre 2013. Les surfaces mises en chantier baissent de 40 %. Au niveau régional, les surfaces de locaux non résidentiels autorisées et mises en chantier chutent de respectivement 29 % et 22 % en 2014.

figure6 – Construction de locaux non résidentiels

Surfaces cumulées sur 12 mois en milliers de m2
Construction de locaux non résidentiels
Autorisés Commencés
2010T1 241 253 178 384
T2 226 463 182 019
T3 224 152 168 765
T4 267 188 138 528
2011T1 252 728 142 246
T2 232 660 121 427
T3 226 247 94 941
T4 162 630 181 726
2012T1 139 237 184 159
T2 140 454 194 738
T3 117 319 178 293
T4 115 138 100 669
2013T1 116 605 93 444
T2 204 181 186 313
T3 267 017 188 924
T4 252 261 183 282
2014T1 298 893 195 971
T2 204 024 93 929
T3 155 876 90 530
T4 155 327 109 900
  • Source : SOeS, Sit@del2

figure6 – Construction de locaux non résidentiels

Une fréquentation hôtelière en repli

Au 2d semestre 2014, la fréquentation des hôtels de Tarn-et-Garonne, mesurée en nombre de nuitées, recule sensiblement par rapport au 2d semestre 2013 tant pour la clientèle française qu’étrangère. En Midi-Pyrénées, la fréquentation diminue en raison d’une baisse de la clientèle française.

Sur l’année 2014, le nombre de nuitées en Tarn-et-Garonne comme en Midi-Pyrénées se replie par rapport à l’année 2013.

figure7 – Fréquentation hôtelière au 2d semestre 2014

Fréquentation hôtelière au 2d semestre 2014
Cumul au 2d semestre 2014 Évolution du cumul (%)
2dS14/2dS13
Nuitées françaises 146 599 -3,6
Nuitées étrangères 17 544 -4,0
Tarn-et-Garonne 164 144 -3,6
Midi-Pyrénées 4 554 120 -2,5
  • Source : Insee, CRT-CDT- Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Plus de monde dans les campings

La fréquentation des campings de Tarn-et-Garonne augmente de 6,8 % sur l’ensemble de la saison 2014 (mai à septembre) par rapport à la saison 2013, grâce à la clientèle française. C’est le seul département, avec les Hautes-Pyrénées, où les campings affichent une hausse de leur fréquentation. En Midi-Pyrénées, la fréquentation diminue avec une désaffection plus marquée des campeurs étrangers.

Pour en savoir plus

http://www.insee.fr/mp

Note de conjoncture trimestrielle de l’Insee Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Conjoncture Midi-Pyrénées

Indicateurs clés de la région Midi-Pyrénées , rubrique Tableau de bord de la Conjoncture

La conjoncture au 1er semestre 2014 dans les départements de Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Flash Midi-Pyrénées n°28 à 35