À l’horizon 2020, l’Hérault compterait jusqu’à 25 700 personnes de 75 ans ou plus bénéficiaires de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie

Sophie AUDRIC

Dans l’Hérault, au 1er janvier 2009, 21 500 personnes sont bénéficiaires de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) du Conseil Général, ce qui représente plus de 20 % de la population des 75 ans etplus du département. Parmi ces bénéficiaires de l’APA, trois sur quatre vivent à domicile ; les autres résident dans des établissements spécialisés : les établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Les personnes âgées les plus dépendantes vivent en établissement. Logiquement, elles bénéficientplus souvent de l’APA que les personnes âgées vivant à domicile. La part des bénéficiaires de l’APA augmente avec la dépendance et donc avec l’âge. Elle est deux fois plus forte chez les plus de 85 ans. Selon les hypothèses de projection retenues, l’Hérault compterait jusqu’à 380 bénéficiaires de l’APA en plus par an entre 2009 et 2020. L’augmentation du nombre de bénéficiaires de l’APA se concentrerait surtout sur les personnes vivant à domicile. En 2020, ce nombre s’élèverait au total à 25 700 personnes. Après 2020, avec l’arrivée des générations nombreuses du « baby-boom », la part des plus de 75 ans, susceptibles de percevoir l’APA, dans la population de l’Hérault, augmenterait plus rapidement. Les politiques d’accueil devront alors être fortement adaptées.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 8
Paru le : 02/09/2009