Les quartiers de la politique de la ville dans les communes de 10 000 habitants ou plus en Languedoc-Roussillon

Frédéric AUTRAN

En Languedoc-Roussillon, au 1 er janvier 2006, 240 500 personnes vivent dans une zone urbaine sensible (ZUS) ou dans un nouveau quartier prioritaire (NPQ). Dans certaines communes, plus de la moitié de la population municipale vit dans un de ces quartiers prioritaires concernés par la politique de la ville. La situation sociodémographique des ZUS est plus fragile que celle des nouveaux quartiers prioritaires. La part de la population à bas revenus et celle des bénéficiaires de minima sociaux y sont plus élevées. Dans les nouveaux quartiers prioritaires, les familles monoparentales et les allocataires de moins de 25 ans sont relativement plus nombreux.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 10
Paru le : 24/12/2009