Les migrations résidentielles portent la croissance démographique de la Lozère

Pascale MARASOVIC - INSEE

Entre 2003 et 2008, la Lozère a accueilli chaque année 2 000 nouveaux résidents. Sans migrations, le département perdrait des habitants alors que la population croît désormais à un rythme de + 0,5 % par an. Venant principalement des départements limitrophes, les nouveaux arrivants en Lozère s'installent dans les communes les plus importantes où les secteurs d'activités tels que l'administration publique, la santé ou l'éducation sont présents.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 9
Paru le : 22/10/2012