Les émissions de co2 liées aux déplacements domicile-travail et domicile-études en Languedoc-Roussillon

Bernard Tailhades

En 2007, sur le territoire français, la quantité de dioxyde de carbone (CO2) émise dans l'atmosphère par l'ensemble des habitants s'élève à 439 millions de tonnes. Les déplacements domicile-travail et domicile-études ne représentent que 4 % de ces émissions mais sont un enjeu majeur en matière de développement durable*. En effet, contraints et stables dans l'espace et le temps, ils constituent un des leviers d'action des politiques publiques pour des modes de déplacements plus économes en CO2. En Languedoc-Roussillon, chaque actif ou étudiant émet en moyenne 0,62 tonne de CO2 par an pour se rendre sur son lieu de travail ou d'études. Ce ratio est de 0,67 tonne par an en moyenne de France de province. La distance entre lieu de résidence et lieu de travail et le mode de transport sont les principales causes des volumes émis au cours des navettes quotidiennes. Les navettes effectuées dans l'espace urbain sont, en moyenne, moins génératrices d'émissions de CO2 (0,55 tonne par personne) que celles effectuées dans l'espace rural (0,77 tonne/personne). Les distances parcourues, en moyenne plus courtes dans l'espace urbain, sont la principale raison des moindres émissions enregistrées dans l'espace urbain.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 02
Paru le : 21/04/2011