Plus d'emplois à vocation résidentielle en Languedoc-Roussillon

Roger RABIER

Le fort taux de chômage du Languedoc-Roussillon, ses faibles taux d'activité et son vieillissement un peu plus prononcé de la population le conduisent à présenter un des plus faibles taux d'emploi des régions métropolitaines. Mais le Languedoc-Roussillon est aussi la région qui connaît le plus fort taux de création d'emplois, notamment en raison de sa croissance démographique. En effet, l'afflux de population dynamise l'emploi grâce à la vocation résidentielle de l'économie régionale. Cependant, l'appareil productif joue un rôle important dans le maintien ou le développement des emplois dans certains bassins de vie et l'emploi public est fortement représenté dans les cantons ruraux.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 8
Paru le : 01/10/2006