En Languedoc-Roussillon, la croissance de l'économie s'est améliorée au cours du second semestre 2005

Claude Michel

L'activité s'améliore dans l'industrie. La construction plus importante de logements sociaux s'est conjuguée à la demande privée toujours en forte croissance. La construction de logements neufs a fortement augmenté. Ainsi, l'activité des entreprises de la construction et des travaux publics est restée dynamique. Le prix des logements neufs n'a pas fléchi et les ventes ont encore augmenté. Cependant, les stocks à la vente de logements neufs en collectifs étaient en augmentation en fin d'année. Les prix des vins tendent à se stabiliser à un bas niveau, après une forte chute au premier semestre. Les sorties de chais se sont poursuivies. Elles sont insuffisantes pour réduire les stocks qui augmentent, malgré la baisse de 11 % de la récolte 2005. La seconde partie de la saison touristique n'a pas compensé la moindre fréquentation du début de la saison. Cette baisse d'activité a surtout touché les campings avec une diminution de la fréquentation étrangère. Les ménages ont continué de consommer, malgré une baisse de moral conjuguée à une hausse limitée du pouvoir d'achat et à la hausse du prix des carburants. Ils ont dû puiser dans leur épargne ou solliciter des crédits. Fin 2005, le taux de chômage s'élevait à 13,1 %, il a baissé durant l'année. Le nombre de demandeurs d'emplois continue de diminuer ; il s'élevait à 117 000 fin décembre. Les offres d'emplois sont en hausse, y compris les offres d'emplois durables. La reprise de l'emploi dans les entreprises de 10 salariés et plus, a été plus marquée au second semestre 2005, après un repli observé au printemps.

Synthèse - Repères pour l'économie du Languedoc-Roussillon
No 6
Paru le : 01/06/2006