Les villages de Mayotte en 2012Des conditions de vie meilleures sur le littoral ouest

Auteurs : Emmanuelle Clain, Véronique Daudin, Hervé Le Grand

Le parc immobilier et les conditions de vie continuent de s'améliorer à Mayotte, principalement sur le littoral ouest. En 2012, les deux tiers des habitations sont des maisons en dur. L'accès à l'eau se généralise dans les foyers mahorais. Toutefois, d'un village à l'autre, les conditions de vie peuvent être très différentes.

Les 72 villages de l'île ont ainsi été classés en cinq groupes homogènes en fonction du confort des logements, de l'équipement des ménages ou de la situation des personnes face à l'emploi. Les conditions de vie restent très précaires dans les deux tiers des villages. Les quartiers les plus favorisés sont éloignés de Mamoudzou et généralement situés sur le littoral ouest.

L'habitat se modernise à Mayotte. Le parc de logements en dur se développe rapidement (+ 18 % en cinq ans) et représente 63 % du parc immobilier en 2012. Les logements sont également de mieux en mieux équipés, avec notamment 94 % des logements reliés à l'électricité et 70 % équipés d'un point d’eau potable à l'intérieur. L'accès à l'eau est deux fois plus fréquent qu’il y a 5 ans.

Néanmoins, les difficultés demeurent importantes : un tiers des logements sont des maisons en tôle. Une part significative de la population reste également à l'écart du marché du travail avec seulement 29 % des Mahorais en emploi.

Le département de Mayotte est partitionné en 72 villages. Les conditions de vie se déclinent différemment dans chacun d'entre eux. La part des maisons en tôle s'échelonne ainsi de 4 % dans le village de Chembenyoumba à 71 % à Hamouro. La disponibilité de l'eau potable à l'intérieur du logement est également très hétérogène, allant de 26 % à Ongojou à 98 % à Mtsahara.

De même, la part de la population en emploi est de 10 % dans le village de Kahani mais de 49 % à Mbouanatsa.

Le niveau d'équipement des logements d'un village est souvent lié à la situation professionnelle et au niveau de formation de ses habitants. Certains villages, plus favorisés, abritent une population plus souvent diplômée et en emploi que la moyenne. L'accès à l'eau y est facilité et les logements sont plus fréquemment équipés en cuisine indépendante, en douche ou baignoire et en WC intérieur. Les ménages, sont également mieux équipés en voiture et en ordinateur. Un tiers des villages de Mayotte bénéficient ainsi de « conditions de vie supérieures à la moyenne ».

À l'inverse, d'autres villages abritent plus de chômeurs ou des personnes sans diplôme qualifiant (CAP-BEP minimum) qui vivent dans des conditions plus précaires. L'habitat se compose alors plus qu'ailleurs de maisons en tôle et les logements comme les ménages sont moins bien équipés.

L'analyse des indicateurs d'activité, de formation, d'aspect du bâti ou d'équipement des logements et des ménages permet de classer les 72 villages de Mayotte en cinq groupes homogènes et d'isoler le village de Dzaoudzi (figure 1, figure 2 et figure 3). Avec moins de 300 habitants, Dzaoudzi est surtout un centre administratif et militaire. Ce village atypique se caractérise par une population vivant très majoritairement en caserne dans les conditions de vie liées à ce type de communauté. À l'intérieur d'une même commune, les quartiers peuvent se ressembler comme à Mtzamboro, Chiconi ou Sada ou être très différents comme à Tsingoni ou Bandraboua.

Figure_1 – De meilleures conditions de vie sur le littoral ouest de Mayotte

Figure_2 – Sept ménages sur dix disposent d'un point d'eau potable

Figure_3 – Moins d'un Mahorais sur trois en âge de travailler occupe un emploi

Conditions de vie supérieures à la moyenne (Groupe 1)

Groupe_1 – Villages du groupe

Villages du groupe
Population : 55 700 habitants
Commune Village
Acoua Acoua
Bandraboua Bandraboua, Mtsangamboua
Bouéni Bambo-Ouest, Bouéni, Mbouanatsa, Moinatrindi
Chiconi Chiconi, Sohoa
Chirongui Chirongui, Poroani
Dembeni Dembeni
Kani-Kéli Kani-Bé, Kani-Kéli, Mronabéja
Mtzamboro Mtzamboro, Hamjago, Mtsahara
M’Tsangamouji M’tsangamouji
Ouangani Ouangani
Sada Mangajou, Sada
Tsingoni Tsingoni

    Les 23 villages où les conditions de vie sont les meilleures abritent 55 700 habitants soit un quart de la population mahoraise. Ils sont localisés essentiellement sur le littoral ouest de l'île. La plupart des logements (80 %) sont des logements en dur (figure G1). Les installations sanitaires sont très fréquentes : 83 % des domiciles ont l'eau courante et la moitié sont équipés de WC à l'intérieur même du logement. Ces logements sont également mieux pourvus en douche ou baignoire (47 % contre 38 % en moyenne à Mayotte). Seulement 15 % des lieux de vie sont des maisons en tôle soit deux fois moins qu'au niveau départemental. Les ménages qui résident dans ces villages sont également mieux équipés en voiture : 31 % disposent d'au moins une voiture contre 27 % en moyenne à Mayotte. Le taux d'activité des habitants est aussi plus élevé que la moyenne du territoire (49 % contre 46 %).

    Figure_G1 – Caractéristiques principales du groupe

    Habitat précaire équipé (Groupe 2)

    Groupe_2 – Villages du groupe

    Villages du groupe
    Population : 125 400 habitants
    Commune Village
    Acoua Mtsangadoua
    Bandraboua Dzoumogné
    Bandrele Bandrele, Dapani, Mtsamoudou
    Bouéni Hagnoundrou, Mzouazia
    Chirongui Tsimkoura
    Dembeni Hajangoua, Iloni
    Dzaoudzi Labattoir
    Kani-Kéli Choungui, Mbouini, Passi-Kéli
    Koungou Koungou, Majicavo-Koropa, Trévani
    Mamoudzou Cavani, Mamoudzou, Kawéni, Mtsapéré, Passamainty, Tsoundzou1, Vahibé
    Ouangani Coconi
    Pamandzi Pamandzi
    Tsingoni Combani, Miréréni

      Six Mahorais sur dix, soit 125 000 personnes, résident dans 28 villages caractérisés par un habitat précaire mais bien équipé. En effet, dans ces villages, 40 % des logements sont des maisons en tôle contre 32 % à Mayotte (figure G2). Ils sont localisés dans Mamoudzou et sa proche périphérie ainsi que sur Petite Terre, mais aussi dans des villages du Sud de l'île. Ce groupe est proche de la moyenne mahoraise. La quasi-totalité des logements (94 %) sont raccordés au réseau électrique. Ils disposent ainsi pour beaucoup d'un réfrigérateur ou d'un poste de télévision. L'équipement sanitaire est en revanche plus limité. Seulement 65 % des logements possèdent un point d'eau potable à l'intérieur. En conséquence, moins de logements encore sont pourvus de WC à l'intérieur (39 %) ou de douche (36 %).

      Figure_G2 – Caractéristiques principales du groupe

      Problème d'accès à l'eau et forte croissance démographique (Groupe 3)

      Groupe_3 – Villages du groupe

      Villages du groupe
      Population : 17 400 habitants
      Commune Village
      Koungou Kangani, Longoni, Majicavo-Lamir
      Mamoudzou Tsoundzou2
      M’tsangamouji Chembenyoumba
      Ouangani Barakani, Kahani

        Les 17 400 habitants de sept villages de ce groupe sont confrontés au problème majeur de l'accès à l'eau. Localisés en périphérie de l'agglomération de Mamoudzou, seuls 62 % des logements disposent d'un point d'eau potable à l'intérieur (figure G3). En conséquence, les installations sanitaires sont peu répandues : 37 % des logements ont un WC à l'intérieur et 35 % ont une douche, soit 4 points de moins que la moyenne du département. Les maisons en tôle sont nombreuses (35 %) mais l'accès à l'électricité et l'équipement des ménages est proche de la moyenne. Les logements sont toutefois moins équipés en bacs à ordures extérieurs (21 % contre 35 % à Mayotte). La population de ces villages est en très forte croissance entre 2007 et 2012 (+ 65 % en cinq ans contre + 14 % en moyenne). Le taux d'activité et le taux d'emploi y sont faibles. En revanche, la part des ménages équipés en véhicule automobile est plus élevée que la moyenne (30 % contre 27 %), ainsi que ceux équipés en ordinateur (32 % contre 30 %).

        Figure_G3 – Caractéristiques principales du groupe

        Population en marge du marché du travail (Groupe 4)

        Groupe_4 – Villages du groupe

        Villages du groupe
        Population : 4 400 habitants
        Commune Village
        Bandraboua Handréma
        Bandrele Nyambadao
        Bouéni Majiméouni
        Chirongui Mramadoudou
        Tsingoni Mroalé

          Localisés à l'écart de l'agglomération de Mamoudzou, cinq villages concentrent une population en marge du marché du travail : 4 400 habitants sont concernés. Moins d'un tiers de la population en âge de travailler se porte sur le marché du travail et seulement une personne sur quatre occupe un emploi (figure G4). Malgré un accès fréquent à l'eau et à l'électricité, l'équipement des logements est faible. Seulement 31 % des logements disposent d'un WC à l'intérieur et 29 % d'une baignoire ou d'une douche, soit 10 points de moins que la moyenne du département. De même, l'équipement des ménages est légèrement plus faible que la moyenne. Seulement 65 % ont un réfrigérateur, 77 % ont la télévision et 24 % ont un ordinateur. Cette population éloignée de l'emploi est aussi la moins équipée en véhicule automobile (20 % contre 27 % en moyenne).

          Figure_G4 – Caractéristiques principales du groupe

          Conditions de vie très défavorisées (Groupe 5)

          Groupe_5 – Villages du groupe

          Villages du groupe
          Population : 9 400 habitants
          Commune Village
          Bandraboua Bouyouni
          Bandrele Bambo-est, Hamouro
          Chirongui Malamani, Mréréni
          Dembeni Ongojou, Tsararano
          M’tsangamouji Mliha

            Huit villages dispersés sur le territoire sont les plus défavorisés et abritent 9 400 habitants (4 % de la population de Mayotte). La population est particulièrement touchée par le chômage (50 % au sens du recensement de la population) soit 13 points de plus que la moyenne. Moins d'un tiers de la population a un diplôme qualifiant (figure G5). L'habitat est composé à 40 % de maisons en tôle et l'équipement des logements est très faible. Seulement 80 % des habitations ont accès à l'électricité et 50 % disposent d'unréfrigérateur. L'équipement sanitaire est également médiocre : seulement 57 % des logements possèdent un point d'eau potable à l'intérieur, 29 % un WC et 27 % une douche.

            Figure_G5 – Caractéristiques principales du groupe

            Indicateurs par groupe de villages

            Figure_4 – Indicateurs par groupe de villages

            Indicateurs par groupe de villages
            Mayotte Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Groupe 5
            Conditions de vie supérieures à la moyenne Habitat précaire équipé Problème d'accès à l'eau et forte croissance démographique Population en marge du marché du travail Conditions de vie très défavorisées
            Nombre de villages 72 23 28 7 5 8
            Population 2012 212 645 55 745 125 420 17 364 4 445 9 420
            Population 2007 186 452 48 271 116 000 10 536 3 781 7 592
            Évolution de la population (%) 14,0 15,5 8,1 64,8 17,6 24,1
            Activité
            Taux activité (%) 45,9 49,1 46,2 37,5 31,6 41,5
            Taux chômage (%) 36,6 38,1 36,2 30,6 21,9 49,6
            Taux d'emploi (%) 29,1 30,4 29,4 26,0 24,7 20,9
            Formation
            Part des diplômés (% des plus de 15 ans non scolarisés) 38,0 39,9 37,3 40,5 33,0 30,9
            Aspect du bâti (% des logements)
            Maison en tôle 32,2 15,1 39,5 35,2 27,7 40,1
            Maison ou immeuble en dur 63,2 79,6 56,7 57,0 67,5 52,8
            Équipement des logements (% des résidences principales)
            Point d'eau potable à l'interieur 69,6 83,1 65,3 61,9 76,6 56,8
            Électricité 93,6 94,8 94,3 91,3 94,1 80,2
            Cuisine intérieure avec évier 36,4 41,9 35,4 34,7 25,5 24,3
            WC à l'intérieur 41,4 49,9 39,4 37,4 31,2 29,3
            Baignoire ou douche 38,3 46,5 36,3 34,6 29,0 27,0
            Bac à ordures extérieur 34,6 35,2 36,7 21,1 34,5 24,0
            Logement accessible pour un véhicule automobile 56,2 60,5 54,8 55,3 51,1 52,9
            Équipement des ménages (% des résidences principales)
            Réfrigérateur 71,5 71,7 73,6 69,1 65,1 50,0
            Ordinateur 30,5 31,7 30,7 31,8 24,2 20,0
            Télévision 80,6 80,2 82,4 79,4 77,2 62,3
            Au moins une voiture 26,9 30,5 25,6 30,1 19,9 20,8
            • Source : Insee, recensement de la population Mayotte 2012.

            Sources

            Les cinq groupes de villages ont été déterminés à partir d'une analyse multi variée réalisée en deux étapes. L'objectif est de caractériser et structurer les variables d'analyse sans privilégier l'une d'entre elles en particulier. Une analyse en composantes principales (ACP) a permis de résumer l'information contenue dans un grand nombre de variables en un nombre plus réduit de variables synthétiques. Dans un second temps, une classification ascendante hiérarchique (CAH) a permis de regrouper « au mieux » des villages selon des critères de proximité statistique, avec une logique d'agrégation pas à pas. 71 villages ont ainsi été répartis en cinq classes homogènes au regard de ces variables synthétiques. Du fait de ses caractéristiques atypiques, un village (Dzaoudzi) a été classé à part.

            Définitions

            Emploi : taux d'emploi au sens du recensement de la population (RP), part des personnes en emploi parmi les 15-64 ans ;

            Activité : taux d'activité au sens du RP, part des personnes actives (en emploi ou au chômage) parmi les 15-64 ans ;

            Chômage : taux de chômage au sens du RP, part des personnes sans emploi parmi les actifs de 15-64 ans ;

            Sans diplôme : part des personnes sans diplôme parmi les plus de 15 ans ;

            Évolution de la population entre 2007 et 2012 en pourcentage ;

            Eau : part des logements ayant accès à l'eau courante à l'intérieur du logement ;

            Électricité : part des logements équipés en électricité ;

            Réfrigérateur : part des logements équipés en réfrigérateur ;

            Cuisine : part des logements disposant d'une cuisine à l'intérieur du logement ;

            Ordinateur : part des logements équipés en ordinateur ;

            Télévision : part des logements équipés en télévision ;

            WC : part des logements équipés enWC à l'intérieur du logement ;

            Douche : part des logements équipés en douche ou baignoire ;

            Voiture : part des ménages équipés d'au moins une voiture ;

            Tôle : part des logements classés en habitat de fortune (maisons en tôle).

            Pour en savoir plus

            Bini J.-P., Daudin V., Levet A. « 212 600 habitants à Mayotte en 2012 », Insee Mayotte Infos n° 61, 2012.

            Actif N., Balicchi J., Bini J.-P., Daudin V., Actif N., Rivière J., « Mayotte, département le plus jeune de France », Insee Première, n° 1488, 2014