En Bourgogne, 37 000 familles élèvent trois enfants ou plus

Marie-Laure Monteil (Insee Bourgogne)

En Bourgogne, 37 000 familles vivent avec trois enfants ou plus en 2011. Une famille bourguignonne sur cinq est ainsi une famille nombreuse. La Bourgogne occupe une position intermédiaire entre les régions du Nord où les grandes familles sont plus fréquentes et celles du Sud où elles sont plus rares. La part des familles nombreuses tend à diminuer dans la région comme en France, une baisse qui s’accompagne d’une atténuation des différences régionales.

Insee Flash Bourgogne
No 14
Paru le : 09/01/2015

La Bourgogne compte, en 2011, plus de 37 000 familles avec trois enfants ou plus, dont au moins l’un est mineur. Ainsi, une famille bourguigonne sur cinq est une famille nombreuse, selon les enseignements du recensement de la population. Parmi ces familles, 28 100 ont exactement trois enfants, alors que près 8 900 en élèvent quatre ou plus.

Au total, 35 % des jeunes Bourguignons vivent dans une famille nombreuse, soit 123 000 enfants.

Le modèle familial le plus répandu demeure cependant celui du couple avec deux enfants, qui représente plus d’une famille sur trois en Bourgogne.

Figure 1 – Répartition des familles selon le nombre d'enfants en 2011

Répartition des familles selon le nombre d'enfants en 2011
1 enfant 37,5
2 enfants 42,7
3 enfants 15,1
4 enfants ou plus 4,8
  • Source : Insee, Recensements de la population 2011 - exploitations complémentaires.

Figure 1 – Répartition des familles selon le nombre d'enfants en 2011

La famille recomposée davantage présente parmi les grandes familles

Le nombre d’enfants présents à la maison dépend, bien sûr, des différentes étapes de la vie. Il est lié à la fécondité et au nombre d’enfants que l'on a eus, mais aussi à l’écart d’âge entre les enfants, et à leur départ plus ou moins tardif du domicile familial. Les séparations conjugales et les recompositions familiales, jouent également un rôle complexe. Alors que les ruptures d’unions à des âges féconds, en réduisant la période pendant laquelle le couple aurait pû avoir des enfants, tendent à limiter le nombre de familles nombreuses, les nouvelles mises en couple peuvent, au contraire, en créer, en faisant notamment cohabiter des enfants d’unions précédentes.

Les familles nombreuses sont en majorité organisées selon la structure familiale classique du père, de la mère et des enfants vivant sous le même toit. Mais, en Bourgogne, une grande famille sur six est une famille recomposée, contre 8 % pour les familles réduites à un ou deux enfants. Une famille nombreuse sur six est monoparentale, contre 19 % pour les autres familles.

Figure 2 – 123 000 jeunes Bourguignons vivent dans une grande famille

123 000 jeunes Bourguignons vivent dans une grande famille
Familles Enfants
Nombre % Nombre %
Familles avec un enfant avec couple 51 356 27,6 51 356 14,6
monoparentale 18 394 9,9 18 394 5,2
Familles avec deux enfants avec couple 66 529 35,7 133 059 37,8
monoparentale 12 899 6,9 25 797 7,3
Familles nombreuses avec couple 31 794 17,1 105 467 30,0
monoparentale 5 252 2,8 17 601 5,0
Ensemble 186 225 100,0 351 675 100,0
  • Source : Insee, Recensements de la population 2011 - exploitations complémentaires.

Moins de familles nombreuses dans le Sud de la France

D’importantes différences existent aussi en France, d’une région à l’autre. La Guyane est, de très loin, la région où les familles nombreuses sont les plus fréquentes : plus de quatre familles guyanaises sur dix élèvent trois enfants ou plus.Viennent ensuite cinq régions qui comptent environ un quart de familles nombreuses : La Réunion, et quatre régions de métropole, le Nord-Pas-de-Calais, l’Île-de-France hors Paris, les Pays de la Loire et la Picardie. A contrario, dans la moitié sud de la France qui connaît une fécondité traditionnellement plus faible, les grandes familles sont plus rares : Corse, Limousin, Midi-Pyrénées et Aquitaine en ont de 13 à 16 %. La Bourgogne, avec 20 % de familles nombreuses, présente un profil intermédiaire, proche de la moyenne nationale, et comparable à celui de l’Alsace ou du Centre.

Davantage de grandes familles dans l’Yonne

Les familles nombreuses sont plus présentes dans l’Yonne que dans le reste de la Bourgogne. Cela tient en partie à une fécondité plus élevée dans ce département, comparable à celle de la région parisienne limitrophe. Ces familles nombreuses sont davantage implantées dans certaines aires urbaines icaunaises comme Saint-Florentin et Joigny où 29 % des familles ont trois enfants ou plus, mais aussi Migennes et Tonnerre avec 27 et 25 %, des taux similaires à celui de la région Île-de-France hors Paris. C’est dans ces aires urbaines que la suroccupation du logement est aussi la plus élevée de la région. En effet, plus un ménage compte de personnes, plus le risque de vivre dans un logement suroccupé est important.

Figure 3 – Davantage de familles nombreuses dans l’Yonne, moins dans la Nièvre

Davantage de familles nombreuses dans l’Yonne, moins dans la Nièvre
Nombre d'enfants Part des familles (en %) Effectifs des familles
1 2 3 4 ou plus Total 1 ou 2 3 ou plus
Côte-d'Or 36,8 43,6 15,2 4,4 100,0 48 540 11 815
Nièvre 41,0 40,5 13,7 4,8 100,0 18 315 4 159
Saône-et-Loire 36,1 43,7 15,5 4,7 100,0 49 798 12 604
Yonne 38,5 40,9 15,2 5,5 100,0 32 526 8 469
Bourgogne 37,5 42,7 15,1 4,8 100,0 149 179 37 047
  • Source : Insee, Recensements de la population 2011 - exploitations complémentaires.

Recul du nombre de familles nombreuses

En Bourgogne comme en France, la part des familles nombreuses a diminué de trois points en douze ans : elle est passée de 23 % à 20 % entre 1999 et 2011.

Cette baisse est assez générale. À l’exception notable de la Guyane et de l’Île-de-France, les familles nombreuses sont, partout, de moins en moins fréquentes. Avec ce recul généralisé, les différences régionales tendent aussi à s’atténuer : la baisse est en effet plus marquée dans les régions qui comptaient beaucoup de familles nombreuses, telles que Nord-Pas-de-Calais ou Picardie, que dans la moitié sud du pays.

Figure 4 – Familles nombreuses : la Bourgogne dans la moyenne

  • Lecture : en Guyane, 43  % des familles avec au moins un enfant mineur vivent avec trois enfants ou plus.
  • Champ : familles avec au moins un enfant mineur, en ménage ordinaire, France.
  • Source : Insee, recensement de la population 2011.

Pour en savoir plus

Avoir trois enfants ou plus à la maison - Insee première n° 1531, janvier 2015