Population légale des Pyrénées-Atlantiques : 660 871 habitants au 1er janvier 2012

Virginie Régnier

Au 1er janvier 2012, les Pyrénées-Atlantiques comptent 660 871 habitants, soit 17 781 personnes de plus qu’en 2007. Depuis 2007, le taux d’évolution moyen annuel est de + 0,5 %.

Insee Flash Aquitaine
No 10
Paru le : 30/12/2014

17 781 habitants supplémentaires entre 2007 et 2012

Au 1er janvier 2012, les Pyrénées-Atlantiques comptent près de 661 000 habitants. Deuxième département le plus peuplé de la région, elles regroupent 20 % des Aquitains. Sur la période 2007-2012, la population y augmente de 17 800 personnes, soit un rythme d’évolution moyenne de + 0,5 % par an identique à celui de Dordogne et Lot-et-Garonne. Les Pyrénées-Atlantiques contribuent à hauteur de 13 % à l’accroissement de la population régionale.

Figure_1 – Nombre de communes et d'habitants des Pyrénées-Atlantiques en 2012 selon la taille des communes

Unité : nombre
Nombre de communes et d'habitants des Pyrénées-Atlantiques en 2012 selon la taille des communes
Taille des communes au 1er janvier 2012 Nombre de communes Population municipale
Moins de 250 habitants 227 34 937
De 250 à 499 habitants 122 43 267
De 500 à 999 habitants 96 67 719
De 1 000 à 9 999 habitants 92 249 309
De 10 000 à 19 999 habitants 6 76 725
De 20 000 à 49 999 habitants 3 110 408
50 000 habitants ou plus 1 78 506
Pyrénées-Atlantiques 547 660 871
  • Source : Insee, Recensement de la population 2012

Les Pyrénées-Atlantiques présentent une spécificité : les plus grandes communes, celles de plus de 20 000 habitants, perdent globalement de la population. Cette perte, de 5 300 personnes, est largement compensée par le gain de 7 200 résidants enregistré dans l’ensemble des plus petites communes, celles de moins de 1 000 habitants. Cependant, les communes de taille moyenne, entre 1 000 et 10 000 habitants, contribuent pour 77 % à l’accroissement de la population départementale. Ces communes regroupent 38 % de la population des Pyrénées-Atlantiques (figures 1 et 2).

Figure_2 – Répartition des communes des Pyrénées-Atlantiques et de leur population en 2012 selon la taille des communes

%
Répartition des communes des Pyrénées-Atlantiques et de leur population en 2012 selon la taille des communes
Taille des communes Communes Population
Moins de 250 hab. 41 5
250 à 499 hab. 22 7
500 à 999 hab. 18 10
1 000 à 9 999 hab. 17 38
10 000 à 19 999 hab. 1 12
20 000 à 49 999 hab. 1 17
50 000 hab. ou plus 0 12
  • Source : Insee - Recensement de la population 2012

Figure_2 – Répartition des communes des Pyrénées-Atlantiques et de leur population en 2012 selon la taille des communes

Quatre communes du littoral en forte progression

Dans près de 30 % des communes des Pyrénées-Atlantiques, la population diminue, de façon plus ou moins significative. Parmi celles-ci, cinq sont des communes de plus de 10 000 habitants (figure 3).

Parmi les communes en progression, 34 ont un taux d’évolution annuel moyen supérieur à 4 %. Il s’agit principalement de très petites communes, seules trois d’entre elles ont entre 1 000 et 2 000 habitants. Hendaye, Urrugne, Bayonne et Anglet, quatre communes du littoral basque, sont celles qui gagnent les plus grands nombres d’habitants entre 2007 et 2012.

Figure_3 – Évolution de la population des communes de 10 000 habitants ou plus des Pyrénées-Atlantiques entre 2007 et 2012

Unités : nombre et %
Évolution de la population des communes de 10 000 habitants ou plus des Pyrénées-Atlantiques entre 2007 et 2012
Communes Population municipale Taux annuel moyen d'évolution 2007-2012 (%)
2012 2007
Pau 78 506 84 978 -1,6
Bayonne 45 855 44 498 0,6
Anglet 39 223 37 934 0,7
Biarritz 25 330 26 828 -1,1
Hendaye 16 759 13 969 3,7
Billère 13 367 13 462 -0,1
Saint-Jean-de-Luz 12 994 13 728 -1,1
Lons 12 068 11 926 0,2
Orthez 10 859 10 338 1,0
Oloron-Sainte-Marie 10 678 11 141 -0,8
  • Sources : Insee, Recensements de la population 2007 et 2012

Sur les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) qui recouvrent les Pyrénées-Atlantiques, la plupart gagnent des habitants, un seul en perd entre 2007 et 2012 (figure 4).

Figure_4 – Évolution de la population des EPCI de 20 000 habitants ou plus des Pyrénées-Atlantiques entre 2007 et 2012

Unités : nombre et %
Évolution de la population des EPCI de 20 000 habitants ou plus des Pyrénées-Atlantiques entre 2007 et 2012
Établissement public de coopération intercommunale Population municipale Taux annuel moyen d'évolution 2007-2012 (%)
2012 2007
CA Pau-Pyrénées 145 742 150 539 -0,6
CA Agglomération Côte Basque Adour 124 703 122 481 0,4
CA Sud Pays Basque 65 558 59 340 2,0
CC de Lacq-Orthez 53 404 51 762 0,6
CC Errobi 28 128 25 728 1,8
CC Pays de Nay 24 943 23 703 1,0
CC du Piémont Oloronais 24 538 24 457 0,1
  • CA : Communauté d'agglomération, CC : Communauté de communes
  • Sources : Insee, Recensements de la population 2007 et 2012

Sources

Ces résultats sont diffusés à l’occasion de la publication au Journal Officiel des dernières populations légales, celles de 2012 applicables à partir du 1er janvier 2015.

Établies chaque année pour toutes les circonscriptions administratives françaises, les populations légales sont prises en compte pour l’application de dispositions législatives, réglementaires et financières relatives à l’organisation des communes et à la vie quotidienne de celles-ci. Les populations légales du 1er janvier 2012 sont publiées dans un décret paru au Journal Officiel. Elles prennent effet au 1er janvier 2015 pour toutes les circonscriptions administratives existantes au 1er janvier 2014 et dans leurs limites territoriales à cette date.

Les données de population au 1er janvier 2012 correspondent aux résultats définitifs issus des cinq enquêtes annuelles de recensement réalisées de 2010 à 2014. La nouvelle méthode de recensement substitue au comptage traditionnel organisé tous les huit à neuf ans une technique d’enquêtes annuelles. Celle-ci distingue les communes de moins de 10 000 habitants, enquêtées désormais une fois tous les cinq ans par roulement, et les communes de 10 000 habitants ou plus, dans lesquelles un échantillon de 40 % des logements est enquêté au cours d’un cycle quinquennal (8 % par an dans chaque commune).

Définitions

Le terme générique de « populations légales » comprend pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale qui est la somme des deux précédentes.

La population municipale est celle qui est utilisée à des fins statistiques. Elle comprend :

- les personnes ayant leur résidence habituelle dans un logement, une communauté ou une habitation mobile, sur le territoire de la commune ;

- les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune ;

- les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune.

La population comptée à part comprend certaines personnes dont la résidence habituelle est dans une autre commune mais qui ont gardé une attache sur le territoire de la commune.