Espérance de vie : les hommes grignotent leur retard sur les femmes

Pascal Capitaine, Boris Le Corre (Insee)

Les Bas-Normands nés entre 2000 et 2011 ont gagné 2,7 années d’espérance de vie à la naissance quand les Bas-Normandes gagnaient seulement 1,9 année. Les nouveaux nés bas-normands peuvent ainsi espérer vivre en moyenne jusqu’à 77,6 ans pour les garçons contre 84,9 ans chez les filles.

Insee Flash Basse-Normandie
No 1
Paru le : 23/07/2014

Compte-tenu des taux de mortalité selon l’âge observés actuellement en Basse-Normandie, un petit garçon bas-normand né en 2011 pourrait espérer vivre jusqu’à 77,6 ans en moyenne, soit 2,7 années de plus que ceux nés en 2000. Cette espérance de vie à la naissance est inférieure à la moyenne nationale masculine qui s’établit à 78,4 ans. L’écart de 0,8 année avec le niveau national est deux fois plus élevé qu’au début des années 2000. Cette espérance de vie masculine place la région au 14e rang des régions métropolitaines, à mi-chemin entre l’Île-de-France, en tête avec 79,9 ans et le Nord-Pas-de-Calais, qui ferme la marche avec 75,3 ans.

L’écart avec la moyenne nationale est essentiellement dû à un surcroit de décès avant l’âge de 60 ans. En effet, l’espérance de vie mesurée à 60 ans en Basse-Normandie est à peine inférieure à la moyenne des Français (22,3 ans contre 22,7 ans). Ce surcroit de décès trouve notamment ses origines dans des comportements à risques liés à des accidents de la route, à l’alcool ou au tabac.

Si l’écart d’espérance de vie masculine entre la Basse-Normandie et la moyenne nationale a tendance à se creuser, l’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes en revanche se réduit. De 8,1 ans en 2000, il se limite aujourd’hui à 7,3 ans, en Basse-Normandie. Cette réduction d’écart, de 0,8 année, reste toutefois moins importante que l’année rattrapée par les Français sur les Françaises.

En 2011, en Basse-Normandie, l’espérance de vie à la naissance pour une femme atteint 84,9 ans. Contrairement aux hommes, cette espérance est égale la moyenne nationale. Ainsi, la Basse-Normandie pointe à la 9e position des régions en termes d’espérance de vie féminine. Dans ce classement, le Nord-Pas-de-Calais connaît l’espérance de vie la plus faible (82,8 ans), et c’est en Rhône-Alpes que les femmes nées en 2011 peuvent espérer vivre le plus longtemps (85,7 ans).

En Basse-Normandie, l’espérance de vie à 60 ans est évaluée à 27,3 années pour les femmes, à peine supérieure à la moyenne nationale (27,2).

Figure_1 – Espérance de vie des hommes à la naissance au 1er janvier 2011

  • Source : Insee, État civil

Figure_2 – Espérance de vie des hommes à 60 ans au 1er janvier 2011

  • Source : Insee, État civil

Figure_3 – Les gains d’espérance de vie depuis 2000

  • Source : Insee, État civil

De moins en moins de différences entre les départements

Au sein de la Basse-Normandie, les écarts d’espérance de vie à la naissance sont peu importants selon les départements. Les Manchoises nées en 2011 ont une espérance de vie (85,1 années) à peine supérieure à leurs voisines du Calvados (84,9 années) ou de l’Orne (84,7 années).

Chez les hommes, c’est dans le Calvados que l’espérance de vie est la plus élevée avec 77,7 ans alors qu’elle est de 77,6 ans dans l’Orne et 77,4 ans dans la Manche.

D’une manière générale, les écarts d’espérance de vie au sein du territoire bas-normand tendent à s’estomper. Ainsi, l’espérance de vie à 60 ans est aujourd’hui sensiblement la même dans tous les départements de la région, pour les hommes (22,3 ans) comme pour les femmes (27,3 ans), ce qui n’était pas le cas il y a encore 10 ans.

Figure_4 – Espérance de vie des femmes à la naissance au 1er janvier 2011

  • Source : Insee, État civil

Figure_5 – Espérance de vie des femmes à 60 ans au 1er janvier 2011

  • Source : Insee, État civil

Définitions

L'espérance de vie à la naissance (ou à l'âge 0) représente la durée de vie moyenne - autrement dit l'âge moyen au décès - d'une génération fictive soumise aux conditions de mortalité de l'année. Elle caractérise la mortalité indépendamment de la structure par âge. Elle est un cas particulier de l'espérance de vie à l'âge x. Cette espérance représente, pour une année donnée, l'âge moyen au décès des individus d'une génération fictive d'âge x qui auraient, à chaque âge, la probabilité de décéder observée cette année-là au même âge. Autrement dit, elle est le nombre moyen d'années restant à vivre au-delà de cet âge x (ou durée de survie moyenne à l'âge x), dans les conditions de mortalité par âge de l'année considérée.

Pour en savoir plus