L’activité touristique redynamisée en 2013

Éric Warcholinski, Antoine Van Assche

En 2013, la plupart des indicateurs touristiques de la région se sont orientés à la hausse. Dans les hôtels et les campings, le nombre de nuitées a augmenté tandis que les autres hébergements collectifs attiraient une clientèle en progression. La clientèle britannique est à nouveau en retrait mais l’activité générée par les clientèles belges et allemandes progresse. Enfin, le taux d'occupation des hôtels et des campings a progressé par rapport à 2012.

Insee Flash Nord-Pas-de-Calais
No 2
Paru le : 25/11/2014

En 2013, les touristes fréquentant les hébergements marchands collectifs de la région se sont tournés à 87 % vers l’hôtellerie, 6% vers l’hôtellerie de plein air et 7 % vers les autres hébergements collectifs (figure 1).

Figure 1 – Bilan touristique de la fréquentation des hébergements marchands collectifs en 2013

Bilan touristique de la fréquentation des hébergements marchands collectifs en 2013
Nord-Pas-de-Calais France métropolitaine
Hôtels Campings Autres hébergements collectifs Hôtels Campings Autres hébergements collectifs
Arrivées (en milliers) 3 751 262 294 109 335 20 080 20 479
Évolution par rapport à 2012 en % 1,9 -1,2 5,4 0,5 2,1 6,2
Nuitées (en milliers) 5 734 776 826 197 878 108 581 93 156
Évolution par rapport à 2012 en % 1,5 1,4 -1,9 -0,3 2,7 0,5
Durée moyenne de séjour (en jours) 1,5 3 2,8 1,8 5,4 4,5
Évolution par rapport à 2012 en jours 0 0,1 -0,2 0 0 -0,3
Taux d'occupation (en %) 54,6 26,9 51,9 59,6 36,1 50,1
Évolution par rapport à 2012 en points -1,5 1,9 -2,4 -0,6 0,6 0,4
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation

L’hôtellerie du littoral tire son épingle du jeu en 2013

La fréquentation des hôtels de la région Nord-Pas-de-Calais a connu en 2013 une hausse de 1,9 % par rapport à l’année précédente, avec 3,8 millions d’arrivées. La région se classe ainsi à la 11e place des 22 régions métropolitaines. La durée moyenne des séjours restant globalement stable à 1,53 jour, le nombre de nuitées est en augmentation de 1,5 % entre 2012 et 2013 et s’établit à 5,7 millions. L’activité générée par la clientèle française augmente de 1,3 %, les séjours raccourcis par rapport à 2012 étant compensés par une progression des arrivées de 2,2 %.

L’activité induite par la fréquentation des touristes étrangers progresse quant à elle de 2,1 %, malgré une moindre progression des arrivées (+ 1,1 %) mais grâce à l’allongement des séjours. Malgré ces hausses, le taux d’occupation perd 1,5 point et s’établit à 54,6 %.

L’hôtellerie du littoral réalise le quart des séjours et voit son activité progresser de 8 % par rapport à 2012. Clients français et étrangers ont contribué de la même façon à ce résultat. Toutefois, le taux d’occupation est en baisse passant 56,2 % en 2012 à 54,6 % en 2013. La durée moyenne des séjours sur le littoral reste stable à 1,5 jour.

Sur l’ensemble de la région, avec 13 000 nuitées de moins qu’en 2012, la part de la clientèle venue pour motif professionnel recule de 0,6 point et s’établit à 54,1 % en 2013. Cette proportion classe la région parmi les neuf régions où ce type de clientèle prédomine (figure 2).

Figure 2 – La clientèle professionnelles prédomine dans neuf régions

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation

Une saison 2013 contrastée dans l’hôtellerie de plein air

Malgré un recul des arrivées de 1,2 % par rapport à la saison précédente, l’activité de l’hôtellerie de plein air a progressé de 1,4 % pour un total de 776 500 nuitées. Les campeurs ont en effet séjourné plus longtemps, la durée moyenne de séjour gagnant 0,1 jour. Même si le nombre de nuitées a connu une moindre progression qu’au niveau national (+ 2,7 %), il s’agit du meilleur résultat constaté depuis 3 ans. C’est le nombre des nuitées sur les emplacements nus qui tire ce résultat (+ 4,3 %) tandis que sur les emplacements locatifs, l’activité baisse (de – 5,7 %). La saison des campings est marquée par la désaffection des clientèles britanniques et néerlandaises (figure 3). Les arrivées étrangères sont en baisse de 5,6% et le nombre des nuitées stagne.

Les campings du littoral ont vu leur activité baisser de 2,3 % tandis que celle des campings de l’intérieur progressait de 3,7 % (figure 4).

Le taux d’occupation pour l’ensemble des emplacements de la région a progressé de +1,9 point entre 2012 et 2013. Toutefois, le Nord-Pas-de-Calais occupe la 20e place dans le classement des régions en nombre d’arrivées comme de nuitées.

Figure 3 – Nuitées étrangères par nationalités

Unités : milliers, %
Nuitées étrangères par nationalités
Nombre en 2013 Évolution par rapport à 2012
Hôtels Campings Hôtels Campings
Britanniques 641,7 112,2 -2,7 -3,3
Belges 304 77,4 10,5 15,4
Allemands 107,8 39,1 5,6 10,2
Néerlandais 91,4 72,1 4,4 -6,6
Reste Europe 233,8 20,9 7,5 17,3
Reste du monde 93,7 0,6 18,3 -7,5
  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation

Figure 4 – Le littoral regroupe le quart des nuitées dans les hôtels et plus de la moitié dans les campings

  • Source : Insee, DGCIS, partenaires régionaux, enquêtes de fréquentation

Légère baisse de l’activité des autres hébergements collectifs

En 2013, la trentaine de résidences de vacances, villages vacances et autres hébergements collectifs du Nord-Pas-de-Calais ont accueilli près de 294 000 personnes (+ 5,4 % par rapport à 2012) pour un total de 826 000 nuitées (– 1,9 %). Ce parc, peu développé dans la région puisqu’il n’offre que 0,8 % des lits nationaux, obtient des résultats un peu supérieurs à la moyenne en terme de remplissage (respectivement 51,9 % et 50,1 %).

Si la clientèle française représente huit arrivées sur dix, ce type d’hébergement a séduit particulièrement la clientèle étrangère en 2013, laquelle est venue un tiers plus nombreuse. La durée moyenne de séjours se réduit, de 3,02 jours en 2012 à 2,81 jours en 2013. La région se positionne pour la durée des séjours, dans le même groupe que Champagne-Ardenne, Bourgogne et Alsace, en deçà de la moyenne nationale qui est de 4,6 jours tirée essentiellement par les régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Poitou-Charentes qui constituent le trio de tête.

Définitions

L’enquête de fréquentation hôtelière est réalisée mensuellement, tout au long de l’année. La représentativité de l’enquête est améliorée grâce à une extension de l’échantillon financée par le Comité régional de Tourisme. L’enquête dans l’hôtellerie de plein air est effectuée mensuellement de mai à septembre auprès de l’ensemble des terrains de campings homologués de 1 à 4 étoiles ayant au moins un emplacement de passage. L’enquête auprès des autres hébergements collectifs porte sur un échantillon national d’unités faisant l'objet d'une réglementation (auberges de jeunesse, résidences de tourisme et résidences hôtelières, des maisons familiales de vacances et des villages de vacances, etc.).

Nuitées : nombre total de nuits passées par chaque arrivant dans un établissement ; ainsi un couple séjournant trois nuits consécutives dans un hôtel ou un camping correspondra à six nuitées, de même que six personnes ne séjournant qu’une seule nuit.

Taux d’occupation : rapport, exprimé en %, entre le nombre de chambres ou d’emplacements occupés et le nombre de chambres ou d’emplacements offerts.