La conjoncture dans le Lot

Insee

La conjoncture semestrielle pour le Lot

Le chômage en baisse

Dans le Lot, le chômage** recule de 0,2 point au cours du 2d semestre 2013. Il touche 9,4 % de la population active fin 2013, contre 10,0 % en moyenne en Midi-Pyrénées et 9,8 % en France métropolitaine. Sur un an, le chômage est quasiment stable dans le département, comme en moyenne en Midi-Pyrénées, et au plan national.

Figure 1 – Taux de chômage

% données CVS*
Taux de chômage
Lot Midi-Pyrénées
2009/1T 7,4 8,1
2009/2T 8,0 8,7
2009/3T 8,2 8,7
2009/4T 8,4 9,0
2010/1T 8,3 8,9
2010/2T 8,1 8,9
2010/3T 8,1 8,9
2010/4T 8,2 8,9
2011/1T 8,3 8,8
2011/2T 8,4 8,8
2011/3T 8,7 9,0
2011/4T 8,9 9,2
2012/1T 9,1 9,3
2012/2T 9,2 9,5
2012/3T 9,2 9,6
2012/4T 9,5 9,9
2013/1T 9,6 10,1
2013/2T 9,6 10,2
2013/3T 9,6 10,1
2013/4T 9,4 10,0
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Insee, taux de chômage localisés

Figure 1 – Taux de chômage

Léger repli de l’emploi salarié

Dans le Lot, l’emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles fléchit légèrement (- 0,1 %) au cours du 2d semestre 2013, en données corrigées des valeurs saisonnières. Le secteur de l’intérim (+ 7,5 %) est le plus dynamique. L’industrie, la construction et le commerce stabilisent leurs effectifs. À l’inverse, l’hébergement-restauration (- 0,6 %) et les services aux entreprises hors intérim (- 1,8 %) subissent des pertes. Sur l’année 2013, l’emploi salarié se replie dans le Lot (- 0,4 %), principalement sous l’effet des pertes d’emploi dans la construction, le commerce et les services marchands hors intérim. À l’inverse, l’intérim et la construction aéronautique et spatiale résistent et créent des emplois. Au niveau régional, l’emploi salarié marchand non agricole progresse de 0,1 % sur un an, alors qu’il recule de 0,2 % en France métropolitaine.

Figure 2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié - Indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*

Estimation trimestrielle de l'emploi salarié - Indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*
Lot Midi-Pyrénées
2009/1T 96,4 98,3
2009/2T 95,1 98,0
2009/3T 95,2 97,9
2009/4T 95,2 98,2
2010/1T 96,4 98,3
2010/2T 96,7 98,3
2010/3T 96,9 98,7
2010/4T 96,6 99,1
2011/1T 96,8 99,4
2011/2T 97,4 100,4
2011/3T 97,8 100,5
2011/4T 97,1 100,4
2012/1T 96,6 100,8
2012/2T 96,8 100,8
2012/3T 96,1 100,9
2012/4T 96,3 100,7
2013/1T 96,0 100,9
2013/2T 96,0 100,5
2013/3T 95,9 100,5
2013/4T 95,8 100,8
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Insee, estimations trimestrielles d'emploi salarié marchand hors agriculture et particuliers employeurs

Figure 2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié - Indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*

Demandeurs d’emploi : légère amélioration du marché du travail

Au 2d semestre 2013, le nombre de demandeurs d’emploi*** recule très légèrement dans le Lot, alors qu’il progresse au niveau régional. La demande baisse chez les jeunes (moins de 25 ans) et chez les adultes de 25 à 49 ans. Elle progresse encore légèrement chez les seniors (50 ans ou plus).

Sur l’année 2013, la dégradation du marché du travail dans le Lot (+ 4,3 %) est moins forte qu’au niveau régional et national : respectivement + 7,4 % et + 6,0 %. Dans le département, les seniors sont les plus touchés. Près de la moitié des demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an, soit une proportion plus forte qu’au niveau régional (41 %).

Figure 3 – Demandeurs d'emploi inscrits fin décembre 2013 (catégories A, B et C, données CVS*)

Demandeurs d'emploi inscrits fin décembre 2013 (catégories A, B et C, données CVS*)
Nombre au Évolution (%) par rapport au
31/12/2013 30/06/2013 31/12/2012
Hommes 5 606 0,8 6,5
Femmes 6 145 -1,4 2,4
Moins de 25 ans 1 733 -4,3 0,8
25-49 ans 6 861 -0,1 2,9
50 ans et plus 3 157 1,4 9,8
Inscrits depuis plus d'un an 4 967 0,4 6,3
Total Lot 11 751 -0,3 4,3
Midi-Pyrénées 240 658 2,0 7,4
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Pôle emploi, Dares

Recul des immatriculations d’auto-entreprises

Au cours du 2d semestre 2013, le nombre total d’entreprises créées dans le Lot fléchit de 4 % par rapport au semestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières. La baisse des immatriculations d’auto-entreprises, qui représentent environ la moitié des créations totales du département, explique en partie cette évolution. Dans la région, les créations d’entreprises se replient de 3,3 %. Sur l’année 2013, le nombre total d’entreprises créées recule légèrement dans le Lot (- 1,5 %) : c’est le département de la région où la baisse des créations est de loin la plus faible. Au niveau régional, le repli est plus important : - 5,2 %.

Figure 4 – Créations d'entreprises au 2nd semestre (données CVS-CJO et brutes)*

Créations d'entreprises au 2nd semestre (données CVS-CJO et brutes)*
Nombre Évolution du cumul (%)
entreprises créées Sur le semestre 2eS13/1erS13 Sur un an 2013/2012
Lot 1 243 -3,6 -1,5
dont auto-entrepreneurs 613 -12,0 -5,7
Midi-Pyrénées 24 317 -3,3 5,2
dont auto-entrepreneurs 13 435 -8,0 -9,2
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Net fléchissement de la construction de logements

Au 2d semestre 2013, 491 logements sont autorisés à la construction dans le Lot, soit 42 % de moins qu’au 2d semestre 2012. Les logements mis en chantier (401) sont stables. Sur l’année 2013, les logements autorisés ou mis en chantier baissent respectivement de 26 % et de 6 % par rapport à 2012 ( - 5 % et - 14 % au niveau régional).

Figure 5 – Nombre de logements cumulés sur 12 mois dans le Lot

Nombre de logements cumulés sur 12 mois dans le Lot
Autorisés Commencés
2010T1 1 269 1 072
2010T2 1 122 1 005
2010T3 1 118 970
2010T4 1 128 969
2011T1 1 089 884
2011T2 1 094 870
2011T3 1 150 892
2011T4 1 090 991
2012T1 1 177 1 062
2012T2 1 189 1 076
2012T3 1 436 1 069
2012T4 1 498 900
2013T1 1 562 792
2013T2 1 472 774
2013T3 1 162 783
2013T4 1 115 844
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure 5 – Nombre de logements cumulés sur 12 mois dans le Lot

Au 2d semestre 2013, 47 000 m² de locaux non résidentiels sont autorisés à la construction dans le Lot, soit 33 % de moins qu’ au 2d semestre 2012. Les surfaces mises en chantier progressent de 30 %. Sur l’année 2013, les surfaces de locaux non résidentiels autorisés et celles mises en chantier reculent respectivement de 1 % et de 15 % (+ 14 % et 0 % au niveau régional).

Figure 6 – Total surfaces cumulées sur 12 mois dans le Lot

(en milliers de m2)
Total surfaces cumulées sur 12 mois dans le Lot
Autorisées Commencées
2010T1 181,119 113,84
2010T2 169,643 107,182
2010T3 181,153 99,17
2010T4 185,974 118,248
2011T1 174,193 113,691
2011T2 182,96 111,935
2011T3 183,667 106,77
2011T4 175,69 91,915
2012T1 172,525 114,151
2012T2 154,511 117,795
2012T3 167,443 120,001
2012T4 151,435 112,074
2013T1 145,416 98,709
2013T2 173,821 83,545
2013T3 149,748 85,716
2013T4 150,285 94,824
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure 6 – Total surfaces cumulées sur 12 mois dans le Lot

Une hôtellerie lotoise épargnée

Au 2d semestre 2013, la fréquentation des hôtels du Lot, mesurée en nombre de nuitées, progresse par rapport au 2d semestre 2012. C’est le seul département de Midi-Pyrénées qui attire davantage de touristes, principalement étrangers, dans ses hôtels, grâce au tourisme fluvial pratiqué dans la vallée lotoise. En Midi-Pyrénées, la fréquentation hôtelière recule quel que soit le type de clientèle. Sur l’année 2013, le nombre de nuitées dans le Lot augmente de 3 %, alors qu’il baisse au niveau régional.

tab3

Davantage de Français dans les campings

La fréquentation des campings lotois augmente de 2 % de mai à septembre 2013 par rapport à la même période 2012, grâce à la clientèle française. En Midi-Pyrénées, la fréquentation des campings recule.