La conjoncture dans le Tarn-et-Garonne

Insee

La conjoncture semestrielle pour le Tarn-et-Garonne

Baisse sensible du chômage

Le chômage** recule de 0,4 point dans le Tarn-et-Garonne au cours du 2d semestre 2013. Il touche 10,9 % de la population active du département fin 2013, contre 10,0 % en Midi-Pyrénées et 9,8 % en France métropolitaine. C’est encore un des taux de chômage les plus élevés de la région, après ceux de l’Ariège et des Hautes-Pyrénées. Sur un an, le chômage est quasiment stable dans le département, comme en moyenne en Midi-Pyrénées et au niveau national.

Figure 1 – Taux de chômage

% données CVS*
Taux de chômage
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées
2009/1T 8,9 8,1
2009/2T 9,3 8,7
2009/3T 9,3 8,7
2009/4T 9,7 9,0
2010/1T 9,7 8,9
2010/2T 9,7 8,9
2010/3T 9,8 8,9
2010/4T 9,7 8,9
2011/1T 9,6 8,8
2011/2T 9,4 8,8
2011/3T 9,9 9,0
2011/4T 10,3 9,2
2012/1T 10,4 9,3
2012/2T 10,3 9,5
2012/3T 10,4 9,6
2012/4T 10,8 9,9
2013/1T 11,2 10,1
2013/2T 11,3 10,2
2013/3T 11,2 10,1
2013/4T 10,9 10,0
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Insee, taux de chômage localisés

Figure 1 – Taux de chômage

Progression de l’intérim

Dans le Tarn-et-Garonne, l’emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles progresse au cours du 2d semestre 2013, en données corrigées des valeurs saisonnières. Les créations d’emplois sont particulièrement importantes dans l’intérim (+ 22 %) et à un niveau nettement plus faible dans le commerce (+ 2 %) et les services aux entreprises hors intérim (+ 1 %). À l’inverse, l’emploi se replie dans la construction (- 0,4 %) et l’industrie (- 0,3 %). Sur l’année 2013, l’emploi salarié recule de 0,4 % dans le Tarn-et-Garonne. La baisse est marquée dans la construction et surtout dans l’intérim. Dans l’industrie, l’emploi salarié progresse dans les secteurs de l’agro-alimentaire et de l’énergie. Dans les services, les activités financières et d’assurance sont également créatrices d’emplois.

Au niveau régional, l’emploi salarié marchand non agricole progresse de 0,1 % sur un an, alors qu’il recule de 0,2 % en France métropolitaine.

Figure 2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié - Indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*

Estimation trimestrielle de l'emploi salarié - Indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*
Tarn-et-Garonne Midi-Pyrénées
2009/1T 97,6 98,3
2009/2T 98,2 98,0
2009/3T 97,1 97,9
2009/4T 98,8 98,2
2010/1T 98,0 98,3
2010/2T 97,8 98,3
2010/3T 98,4 98,7
2010/4T 98,9 99,1
2011/1T 99,8 99,4
2011/2T 101,4 100,4
2011/3T 100,3 100,5
2011/4T 99,9 100,4
2012/1T 100,7 100,8
2012/2T 100,5 100,8
2012/3T 101,1 100,9
2012/4T 99,8 100,7
2013/1T 99,6 100,9
2013/2T 98,0 100,5
2013/3T 98,9 100,5
2013/4T 99,4 100,8
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Insee, estimations trimestrielles d'emploi salarié marchand hors agriculture et particuliers employeurs

Figure 2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié - Indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*

Demandeurs d’emploi : amélioration chez les jeunes

Au 2d semestre 2013, le nombre de demandeurs d’emploi*** augmente deux fois moins fortement dans le Tarn-et-Garonne qu’au niveau régional. La demande recule sensiblement chez les jeunes (moins de 25 ans), mais elle progresse encore chez les seniors (50 ans ou plus). Sur l’année 2013, la dégradation du marché du travail dans le Tarn-et-Garonne (+ 7,2 %) est quasi équivalente à celle du niveau régional (+ 7,4 %) et supérieure à celle du niveau national (+ 6 %). Les seniors sont les plus touchés, tandis que la demande baisse chez les jeunes. Un peu moins de la moitié des demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an, soit une part plus importante qu’au niveau régional.

Figure 3 – Demandeurs d'emploi inscrits fin décembre 2013 (catégories A, B et C, données CVS*)

Demandeurs d'emploi inscrits fin décembre 2013 (catégories A, B et C, données CVS*)
Nombre au Évolution (%) par rapport au
31/12/2013 30/06/2013 31/12/2012
Hommes 9 972 1,9 9,4
Femmes 11 515 0,0 5,4
Moins de 25 ans 3 311 -3,4 -0,7
25-49 ans 13 525 1,3 7,7
50 ans et plus 4 651 2,9 11,9
Inscrits depuis plus d'un an 9 151 3,9 12,2
Total Tarn-et-Garonne 21 487 0,9 7,2
Midi-Pyrénées 240 658 2,0 7,4
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Pôle emploi, Dares

Moins d’immatriculations d’auto-entreprises

Au cours du 2d semestre 2013, le nombre total d’entreprises créées dans le Tarn-et-Garonne recule de 7 % par rapport au semestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières. Ce repli provient notamment d’une forte baisse des créations d’auto-entreprises (- 20 %). Au niveau régional, les créations d’entreprises reculent de 3,3 %. Sur l’année 2013, les créations d’entreprises du département fléchissent au même rythme qu’en Midi-Pyrénées (- 5,2 %).

Dans le même temps, les défaillances d’entreprises progressent de 15 % dans le Tarn-et-Garonne et de 6 % en Midi-Pyrénées.

Figure 4 – Créations d'entreprises au 2nd semestre (données CVS-CJO et brutes)*

Créations d'entreprises au 2nd semestre (données CVS-CJO et brutes)*
Nombre Évolution du cumul (%)
entreprises créées Sur le semestre 2eS13/1erS13 Sur un an 2013/2012
Tarn-et-Garonne 2 097 -6,9 -5,2
dont auto-entrepreneurs 1 085 -19,5 -23,9
Midi-Pyrénées 24 317 -3,3 -5,2
dont auto-entrepreneurs 13 435 -8,0 -9,2
  • *corrigé des variations saisonnières
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Des projets de construction qui se multiplient

Au 2d semestre 2013, 1 057 logements sont autorisés à la construction dans le Tarn-et-Garonne, soit 26 % de plus qu’au 2d semestre 2012 ; le nombre de logements mis en chantier (551) chute de 19 %. C’est le seul département de la région où le nombre de logements autorisés progresse. Sur l’année 2013, il est en hausse de 15 % tandis que celui des mises en chantier baisse de 20 % par rapport à 2012 (- 5 % et - 14 % au niveau régional).

Figure 5 – Nombre de logements cumulés sur 12 mois dans le Tarn-et-Garonne

Nombre de logements cumulés sur 12 mois dans le Tarn-et-Garonne
Autorisés Commencés
2010T1 1 696 1 733
2010T2 1 849 1 642
2010T3 1 888 1 671
2010T4 1 865 1 356
2011T1 2 044 1 556
2011T2 2 082 1 536
2011T3 2 060 1 424
2011T4 1 990 1 638
2012T1 1 869 1 735
2012T2 1 755 1 775
2012T3 1 670 1 781
2012T4 1 662 1 557
2013T1 1 761 1 381
2013T2 1 697 1 331
2013T3 1 744 1 303
2013T4 1 913 1 248
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure 5 – Nombre de logements cumulés sur 12 mois dans le Tarn-et-Garonne

Figure 6 – Total surfaces cumulées sur 12 mois (en milliers de m2) dans le Tarn-et-Garonne

Total surfaces cumulées sur 12 mois (en milliers de m2) dans le Tarn-et-Garonne
Autorisées Commencées
2010T1 241,253 178,384
2010T2 226,463 182,019
2010T3 224,152 168,765
2010T4 267,188 138,528
2011T1 252,728 142,246
2011T2 232,66 121,427
2011T3 226,247 94,941
2011T4 162,63 181,726
2012T1 139,237 184,159
2012T2 140,454 194,738
2012T3 117,262 178,293
2012T4 115,081 100,669
2013T1 116,548 93,444
2013T2 204,12 186,313
2013T3 267,017 188,924
2013T4 252,261 183,282
  • Source : SOeS, Sit@del2

Figure 6 – Total surfaces cumulées sur 12 mois (en milliers de m2) dans le Tarn-et-Garonne

Une fréquentation hôtelière en repli

Au 2d semestre 2013, la fréquentation des hôtels de Tarn-et-Garonne, mesurée en nombre de nuitées, recule sensiblement par rapport au 2d semestre 2012 en raison d’une baisse marquée de la clientèle française. En Midi-Pyrénées, la fréquentation se réduit quel que soit le type de clientèle. Sur l’année 2013, le nombre de nuitées en Tarn-et-Garonne comme en Midi-Pyrénées se replie par rapport à l’année 2012.

Figure 7 – Fréquentation hôtelière au 2e semestre 2013

Fréquentation hôtelière au 2e semestre 2013
Cumul au Évolution du cumul (%)
2e semestre 2013 2e S13/2e S12 2013/2012
Nuitées françaises 152 903 -5,5 -5,8
Nuitées étrangères 18 342 -1,8 3,4
Tarn-et-Garonne 171 245 -5,1 -5,0
Midi-Pyrénées 4 617 433 -4,5 -4,8
  • Source : Insee, CRT - Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

Recul de la fréquentation des campings

La fréquentation des campings de Tarn-et-Garonne baisse de 19 % sur l’ensemble de la saison 2013 (mai à septembre) par rapport à la saison 2012, quel que soit le type de clientèle, comme au niveau régional.