La Haute-Garonne au 1er semestre 2014

Isabelle Pertile

Stabilité du chômage

Le chômage** en Haute-Garonne est stable au cours du 1er semestre 2014. Il touche 10,1 % de la population active du département à la fin du semestre, soit un niveau similaire à celui de Midi-Pyrénées compte tenu du poids du département, alors qu’il s’élève à 9,7 % en France métropolitaine.

Sur un an, la Haute-Garonne est le seul département de la région où le chômage ne baisse pas. Il recule de 0,2 point en Midi-Pyrénées et de 0,3 point en France métropolitaine.

figure_1 – Taux de chômage

%, données CVS*
Taux de chômage
Haute-Garonne Midi-Pyrénées
2009T1 8,2 8,1
T2 8,9 8,7
T3 8,9 8,7
T4 9,1 8,9
2010T1 9,1 8,9
T2 9,1 8,9
T3 9,1 8,9
T4 9,1 8,8
2011T1 9,0 8,8
T2 8,9 8,8
T3 9,0 8,9
T4 9,2 9,1
2012T1 9,4 9,3
T2 9,6 9,5
T3 9,6 9,6
T4 9,9 9,9
2013T1 10,1 10,1
T2 10,1 10,2
T3 10,1 10,1
T4 10,1 10,0
2014T1 10,2 10,0
T2 10,1 10,0
  • Source : Insee, taux de chômage localisés

figure_1 – Taux de chômage

L’emploi salarié progresse légèrement

En Haute-Garonne, l’emploi salarié marchand dans les secteurs non agricoles progresse légèrement au cours du 1er semestre 2014, en données corrigées des variations saisonnières. Dans l’industrie, tous les secteurs progressent et plus particulièrement l’agroalimentaire (+ 2,5 %) et la fabrication d’équipements électriques et électroniques (+ 1,3 %). Les services marchands hors intérim augmentent de 0,5 % et le commerce de 0,1 %. Seuls l’intérim (- 7,6 %) et le bâtiment (- 1,1 %) perdent des emplois. Sur un an, l’emploi en Haute-Garonne poursuit sa croissance. Hormis le bâtiment et l’intérim, tous les secteurs sont concernés. Le plus grand pourvoyeur d’emplois reste le secteur de la construction aéronautique et spatiale.

Au niveau régional, l’emploi salarié marchand non agricole progresse de 0,1 % sur un an, alors qu’il stagne en France métropolitaine.

figure_2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié

indice base 100 au 1er trimestre 2008, données CVS*
Estimation trimestrielle de l'emploi salarié
Haute-Garonne Midi-Pyrénées
2008T1 100,0 100,0
T2 100,1 99,7
T3 99,4 99,2
T4 99,6 99,1
2009T1 98,9 98,3
T2 98,9 98,0
T3 99,1 97,9
T4 99,4 98,2
2010T1 99,5 98,3
T2 99,8 98,3
T3 100,3 98,7
T4 100,8 99,1
2011T1 101,2 99,4
T2 102,2 100,4
T3 102,7 100,5
T4 103,1 100,4
2012T1 103,8 100,8
T2 103,9 100,8
T3 104,4 100,9
T4 104,4 100,7
2013T1 104,8 100,9
T2 104,9 100,5
T3 104,9 100,6
T4 105,2 100,8
2014T1 105,5 100,8
T2 105,3 100,6
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • Source : Insee, estimations trimestrielles d'emploi salarié marchand hors agriculture et particuliers employeurs

figure_2 – Estimation trimestrielle de l'emploi salarié

Demandeurs d’emploi : baisse chez les moins de 25 ans

Au 1er semestre 2014, la hausse du nombre de demandeurs d’emploi*** en Haute-Garonne (+ 3,3 %) est quasiment similaire à celle de la région (+ 3,2 %). Cette hausse touche plus particulièrement les seniors. Les hommes sont autant concernés que les femmes. Le nombre de demandeurs d’emploi de moins de 25 ans est en baisse. Sur un an, la dégradation du marché du travail la plus importante de Midi-Pyrénées est en Haute-Garonne avec + 7,1 % (+ 5,3 % au niveau régional et + 5,1 % au niveau national). Dans le département, les seniors sont de loin les plus touchés par cette dégradation. Fin juin 2014, en Haute-Garonne comme dans la région et en métropole, 42 % des demandeurs d’emploi sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an.

figure_3 – Demandeurs d'emploi inscrits fin juin 2014 (catégories A, B et C***, données CVS*)

Demandeurs d'emploi inscrits fin juin 2014 (catégories A, B et C***, données CVS*)
Nombre 30/06/2014 Évolution (%) par rapport au
31/12/2013 30/06/2013
Hommes 58 550 3,1 7,7
Femmes 63 298 3,4 6,6
Moins de 25 ans 17 496 -0,8 0,5
25-49 ans 80 798 3,2 6,8
50 ans et plus 23 554 6,7 13,9
Inscrits depuis plus d'un an 50 949 5,5 11,6
Total Haute-Garonne 121 848 3,3 7,1
Midi-Pyrénées 248 392 3,2 5,3
  • * Données corrigées des variations saisonnières
  • ** Le taux de chômage est calculé en moyenne sur le trimestre, ce qui lisse son évolution.
  • Au dénominateur du taux de chômage, la population active repose sur une estimation de l'emploi
  • total au lieu de résidence qui peut évoluer différemment du seul emploi salarié au lieu de travail
  • des secteurs marchands non agricoles.
  • *** Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, dans les catégories A, B, C tenus de faire des actes
  • positifs de recherche d'emploi, sans emploi ou ayant exercé une activité réduite au cours du mois
  • Sources : Pôle emploi, Dares

Des créations d’entreprises en augmentation

Au cours du 1er semestre 2014, le nombre total d’entreprises créées en Haute-Garonne augmente de 5,9 % par rapport au semestre précédent, en données corrigées des variations saisonnières. Ce dynamisme s’explique en partie par la hausse des immatriculations d’auto-entreprises, qui représentent plus de la moitié de l’ensemble des créations du département. La progression des créations est légèrement plus faible dans le département qu’au niveau régional (+ 6,6 %).

Par rapport au 1er semestre 2013, les créations d’entreprises augmentent plus fortement dans le département (+ 5,4 %) qu’en moyenne dans la région (+ 3,4 %).

Dans le même temps, les défaillances d’entreprises diminuent de 4 % en Haute-Garonne, soit deux fois plus que dans la région (- 1,8 %).

figure_4 – Créations d'entreprises au 1er semestre 2014 (données CVS-CJO* et brutes)

Créations d'entreprises au 1er semestre 2014 (données CVS-CJO* et brutes)
Nombre d'entreprises créées Évolution du cumul (%)
sur le semestre1er S14/2d S13 sur un an 1er S14/1er S13
Haute-Garonne 6487 5,9 5,4
dont micro-entrepreneurs 3673 7,7 4,1
Midi-Pyrénées 12766 6,6 3,4
dont micro-entrepreneurs 7214 12,0 3,1
  • * Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables
  • Source : Insee, répertoire des entreprises et des établissements (Sirene)

Fort recul des mises en chantier

Au 1er semestre 2014, 6 760 logements sont autorisés à la construction, soit 6 % de moins qu’au 1er semestre 2013. Le nombre de logements mis en chantier (4 360) diminue de 28 %. Entre juillet 2013 et juin 2014, les logements autorisés et commencés baissent respectivement de 4 % et 27 % par rapport aux douze mois précédents (- 21 % et - 12 % au niveau régional).

Au 1er semestre 2014, 253 900 m2 de constructions de locaux non résidentiels sont autorisés en Haute-Garonne, en recul de 47 %  par rapport au 1er semestre 2013. Les surfaces mises en chantier chutent de 38 %. Sur un an, de juillet 2013 à juin 2014, les locaux autorisés ou mis en chantier sont en baissent respectivement de 5 % et 22 %, par rapport aux douze mois précédents (- 8 % et - 3 % au niveau régional).

figure_5 – Nombre de logements cumulés sur 12 mois

Nombre de logements cumulés sur 12 mois
Autorisés Commencés
2010T1 12 168 9 819
T2 12 569 10 085
T3 12 501 9 898
T4 13 020 10 270
2011T1 13 568 12 531
T2 15 703 13 046
T3 19 013 14 377
T4 22 106 17 357
2012T1 20 708 16 548
T2 19 774 16 150
T3 19 513 14 690
T4 15 699 13 525
2013T1 16 298 13 353
T2 15 332 13 751
T3 13 509 13 893
T4 15 105 11 754
2014T1 14 539 10 461
T2 14 700 10 019
  • Source : SOeS, Sit@del2

figure_5 – Nombre de logements cumulés sur 12 mois

figure_6 – Construction de locaux non résidentiels

Surfaces cumulées sur 12 mois en m2
Construction de locaux non résidentiels
Autorisés Commencés
2010T1 809 833 638 304
T2 709 148 551 442
T3 655 733 480 694
T4 777 473 438 927
2011T1 803 760 402 955
T2 896 523 412 766
T3 917 064 431 002
T4 1 027 957 615 365
2012T1 1 038 417 611 783
T2 1 063 679 738 332
T3 1 152 068 807 120
T4 1 058 916 731 510
2013T1 1 147 613 778 920
T2 1 043 930 712 528
T3 1 150 996 657 461
T4 1 217 910 672 454
2014T1 1 061 396 643 031
T2 990 098 552 547
  • Source : SOeS, Sit@del2

figure_6 – Construction de locaux non résidentiels

Légère hausse de la fréquentation hôtelière

Au 1er semestre 2014, la fréquentation des hôtels de la Haute-Garonne, mesurée en nombre de nuitées, progresse légèrement par rapport au 1er semestre 2013, grâce à la présence de la clientèle française qui compense le recul de la clientèle étrangère. Dans l’agglomération toulousaine, la clientèle française n’arrive pas à booster le nombre de nuitées qui diminue légèrement. La part de la clientèle d’affaires s’y stabilise à 73 %.

En Midi-Pyrénées, la baisse de la fréquentation hôtelière (- 1,4 %) est due à une moindre fréquentation de la clientèle française (- 2,5 %), la clientèle étrangère restant fidèle (+ 1,4 %).

figure_7 – Fréquentation hôtelière au 1er semestre 2014

Fréquentation hôtelière au 1er semestre 2014
Cumul au 1er semestre 2014 Évolution du cumul (%)
1eS14/1eS13
Nuitées françaises 1 014 463 3,3
Nuitées étrangères 316 153 -8,3
Haute-Garonne 1 330 616 0,3
Midi-Pyrénées 3 570 400 -1,4
  • Sources : Insee, CRT-CDT- Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie

* Données corrigées des variations saisonnières

** Le taux de chômage est calculé en moyenne sur le trimestre, ce qui lisse son évolution. Au dénominateur du taux de chômage, la population active repose sur une estimation de l'emploi total au lieu de résidence qui peut évoluer différemment du seul emploi salarié au lieu de travail des secteurs marchands non agricoles.

*** Demandeurs d'emploi inscrits à Pôle emploi, dans les catégories A, B, C tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, sans emploi ou ayant exercé une activité réduite au cours du mois.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus : www.insee.fr/mp

Note de conjoncture trimestrielle de l’Insee Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Midi- Pyrénées Conjoncture

Indicateurs clés de la région Midi-Pyrénées , rubrique Tableau de bord de la Conjoncture

La conjoncture au 2d semestre 2013 dans les départements de Midi-Pyrénées, rubrique Publications/Insee Flash Midi-Pyrénées n°2 à 9