Hausse soutenue par les auto-entreprisesCréations d’entreprises au 3e trimestre 2014

Claude Touzet

Après une forte baisse au 2e trimestre, la création d’entreprises à La Réunion repart à la hausse au 3e trimestre 2014 (+ 6,5 %). Toutefois, avec moins de 1 600 entreprises nouvelles, le nombre de créations reste faible et est en retrait de 8 % sur un an. Le régime de l’auto-entrepreneur repart à la hausse ce trimestre (+ 23 %) mais reste proche de son plus bas niveau depuis la mise en place du dispositif en 2009.

La création d'entreprise augmente au troisième trimestre

Après une baisse de 12 % au 2e trimestre, la création d’entreprise augmente au 3e trimestre à La Réunion : + 6,5 % en données corrigées des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrables (figure 1). Elle progresse aussi aux Antilles-Guyane, avec + 12 % en Guyane, + 10 % en Martinique et + 1 % en Guadeloupe. À l’inverse, la création d’entreprise recule au niveau national (– 1,6 %).

Toutefois, avec 1 551 nouvelles entreprises au 3e trimestre, le nombre de créations reste à un niveau faible, loin de celui de fin 2010. Sur cette période, la création était portée par les entreprises liées aux installations d’unité photovoltaïques et par le succès des auto-entreprises.

Figure 1 – Créations d’entreprises par trimestre à La Réunion depuis 2009

nombre de créations (1)
Créations d’entreprises par trimestre à La Réunion depuis 2009
Ensemble y.c. auto-entrepreneurs Ensemble hors auto-entrepreneurs
2009 T3 1 588 1 191
2009 T4 1 846 1 298
2010 T1 1 915 1 314
2010 T2 1 996 1 337
2010 T3 1 957 1 290
2010 T4 2 266 1 565
2011 T1 1 862 1 198
2011 T2 2 006 1 368
2011 T3 1 962 1 246
2011 T4 1 821 1 185
2012 T1 1 838 1 135
2012 T2 1 504 988
2012 T3 1 692 1 052
2012 T4 1 777 1 156
2013 T1 1 721 1 146
2013 T2 1 628 1 201
2013 T3 1 615 1 150
2013 T4 1 532 1 129
2014 T1 1 651 1 186
2014 T2 1 456 1 141
2014 T3 1 551 1 162
  • 1. Données CVS-CJO y compris auto-entreprises en données brutes.
  • Source: Insee, Sirene.

Figure 1 – Créations d’entreprises par trimestre à La Réunion depuis 2009

Depuis 2011, les créations sous le statut d’auto-entrepreneur reculent même si elles progressent nettement sur le dernier trimestre (+ 23 %). Elles sont portées par le secteur des services où deux auto-entreprises sur trois sont créées. Elles restent peu répandues à La Réunion, l’auto-entreprise ne représentant qu’un quart des créations contre la moitié en France. Hors auto-entrepreneurs, la création augmente de 1,8 % (figure 3).

Figure 3 – Créations d'entreprises par trimestre à La Réunion et dans les DOM au T3 2014

nombre de créations (1)
Créations d'entreprises par trimestre à La Réunion et dans les DOM au T3 2014
2013 2014 Variation trimestrielle(p) (%)
3e trim. 4e trim. 1e trim. 2e trim. 3e trim. (p)
La Réunion 1 615 1 532 1 651 1 456 1551 6,5
dont auto entreprises 465 403 465 315 389 23,5
hors auto-entreprises 1 150 1 129 1 186 1 141 1162 1,8
Martinique 838 814 788 738 814 10,3
Guyane 488 529 492 442 495 12,0
Guadeloupe 1 121 1 012 1 092 986 993 0,7
France entière 128 983 135 813 143 174 136 892 134707 -1,6
  • 1. Données CVS-CJO y compris auto-entreprises en données brutes.
  • Source : Insee, Sirene.

En données brutes, la part des sociétés continue de progresser par rapport aux entreprises individuelles. Ainsi, les sociétés représentent 34 % des entreprises créées au 3e trimestre, soit 2 points de plus qu’au 2e trimestre (figure 4).

Figure 4 – Créations d’entreprises par trimestre et par catégorie juridique à La Réunion au T3 2014

nombre de créations (1)
Créations d’entreprises par trimestre et par catégorie juridique à La Réunion au T3 2014
2013 2014
3e trim. 4e trim. 1er trim. 2e trim. 3e trim.(p)
Ensemble 1 628 1 394 1 748 1 488 1 558
Forme sociétaire 454 426 503 476 524
Ent. individuelles 1 174 968 1 245 1 012 1 034
dont auto-entreprises 465 403 465 315 389
hors auto-entreprises 709 565 780 697 645
  • 1. Données brutes.
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, Sirene.

Les créations sont stables dans le « commerce, transports, hébergement et restauration » (– 1 %, soit – 4 entreprises) mais, après un second trimestre en baisse, elles progressent dans les « autres services 1 » (+ 10 %, soit + 65 entreprises). Ce dernier secteur génère désormais une création d’entreprise sur deux (figure 2 et figure 5).

La hausse est plus mesurée dans la construction (+ 5 %). En revanche, en données brutes 2, les créations augmentent nettement dans l’industrie (+ 21 %).

Figure 2 – Créations d’entreprises par trimestre à La Réunion depuis 2009

nombre de créations (1)
Créations d’entreprises par trimestre à La Réunion depuis 2009
Industrie Construction Commerce, transports, hébergement et restauration Autres services
2009 T3 92 172 633 691
2009 T4 153 202 712 779
2010 T1 221 278 668 748
2010 T2 316 247 708 725
2010 T3 224 217 718 798
2010 T4 528 252 685 801
2011 T1 255 219 699 689
2011 T2 268 234 697 807
2011 T3 217 213 729 803
2011 T4 138 236 677 770
2012 T1 123 259 655 801
2012 T2 65 161 603 675
2012 T3 100 217 610 765
2012 T4 122 179 647 829
2013 T1 102 206 611 802
2013 T2 81 200 603 744
2013 T3 95 195 561 764
2013 T4 104 193 534 701
2014 T1 82 203 590 776
2014 T2 73 177 527 679
2014 T3 99 185 523 744
  • 1. Données CVS-CJO y compris auto-entreprises en données brutes.
  • Source: Insee, Sirene.

Figure 2 – Créations d’entreprises par trimestre à La Réunion depuis 2009

Baisse de la création sur les 12 derniers mois

Sur douze mois (octobre 2013 à septembre 2014), la création d’entreprises se replie de 8,2 % par rapport à la même période un an auparavant (octobre 2012 à septembre 2013). Dans le même temps, le nombre de créations augmente de 2,3 % sur l’ensemble de la France (figure 5).

La création d’entreprises recule sur un an dans tous les secteurs. Elle baisse de 10 % dans l’industrie et dans le secteur « commerce, transports, hébergement et restauration », et de 8 % dans les « autres services ». La baisse des créations est moins forte dans la construction (– 3 %). 

Figure 5 – Créations d'entreprises par trimestre et par secteurs d’activité à La Réunion et en France au T3 2014

nombre de créations (1)
Créations d'entreprises par trimestre et par secteurs d’activité à La Réunion et en France au T3 2014
La Réunion France entière
2013 2014 Variation trimestrielle(p) (%) Variation du cumul sur 12 mois(p) (%) Variation du cumul sur 12 mois(p) (%)
3e trim. 4e trim. 1er trim. 2e trim. 3e trim.(p)
Ensemble 1 615 1 532 1 651 1 456 1 551 6,5 -8,2 2,3
Industrie 95 104 82 73 99 35,6 -10,5 7,4
Construction 195 193 203 177 185 4,5 -2,8 -1,1
Commerce, transports, hébergement et restauration 561 534 590 527 523 -0,8 -10,2 2,0
Autres services 764 701 776 679 744 9,6 -7,6 2,9
  • 1. Données CVS-CJO y compris auto-entreprises en données brutes.
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, Sirene.

Sources

La notion de création d’entreprises s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de production.

Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Les données brutes, issues du répertoire Sirene, correspondent au nombre d’entreprises créées au cours d’un mois ou trimestre donné. La création d’entreprise est soumise à des mouvements réguliers infra-annuels, aussi appelés variations saisonnières. Ces mouvements peuvent résulter du fonctionnement général de l’économie (vacances estivales par exemple).

La saisonnalité brouille la lecture de la tendance générale de la création d’entreprise. Ainsi, les séries de données brutes sont corrigées afin d’éliminer le facteur saisonnier et mieux faire ressortir l’évolution générale de moyen terme. De même, les variations imputables aux jours ouvrables (CJO) sont corrigées. Les données CVS-CJO permettent ainsi de comparer le nombre de créations entre les différents mois ou trimestres consécutifs.

La somme sur l’année des quatre résultats trimestriels CVS-CJO peut différer légèrement du nombre de créations annuel brut car elle tient compte des variations d’une année sur l’autre de la composition annuelle en jours ouvrables.

La variation du cumul sur 12 mois est le rapport du cumul des créations des 12 derniers mois comparé à celui des 12 mois précédents.

Une évolution en glissement compare la valeur d'une grandeur à deux dates, séparées en général d'un an ou d'un trimestre.

Définitions

1. Information et communication, activités financières, activités immobilières, activités spécialisées, scientifiques et techniques, activités de services administratifs et de soutien, administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale, autres activités de services.

2. En données corrigées des variations saisonnières, les évolutions dans l’industrie sont perturbées. En effet, les coefficients de variation saisonnière sont affectés par les fortes variations saisonnières entre 2009 et 2011 du fait des créations d’entreprises liées aux installations d’unités photovoltaïques. C’est pourquoi nous préférons commenter cette évolution en données brutes.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de bord de la conjoncture à La Réunion »;

Touzet C. ,« La création d’entreprises ne repart pas », Insee Dossier Réunion n° 1, p. 15, juillet 2014 ;

Touzet C. ,« Démographie des entreprises », Tableau économique de La Réunion (Édition 2014), pp. 130-131, avril 2014.