Forte baisse des créationsCréations d'entreprises au 1e trimestre 2015

Claude Touzet

Après un regain au 4e trimestre 2014, la création d’entreprises à La Réunion repart à la baisse au 1er trimestre 2015 (– 12 %). Avec moins de 1 500 entreprises nouvelles, le nombre de créations reste faible. Le régime de l’auto-entrepreneur, requalifié micro-entrepreneur en fin d’année 2014, continue à perdre de son attractivité.

Au 1er trimestre 2015, la création d’entreprises baisse à La Réunion par rapport au 4e trimestre 2014 (– 12 %). Elle diminue également au niveau national (– 2,1 %).

Avec 1 497 entreprises créées au 1er trimestre, le nombre de créations reste à un niveau nettement inférieur aux années 2010 et 2011 où près de 2 000 entreprises étaient créées chaque trimestre (figure 1), (figure 3).

Figure 1 – Créations d’entreprises trimestrielles à La Réunion - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes

Créations d’entreprises trimestrielles à La Réunion - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes
Ensemble y c. micro-entrepreneurs Ensemble hors micro-entrepreneurs
T1 2010 1 913 1 312
1 997 1 338
1 961 1 294
2 261 1 560
T1 2011 1 860 1 196
2 008 1 370
1 966 1 250
1 812 1 176
T1 2012 1 837 1 134
1 509 993
1 697 1 057
1 758 1 137
T1 2013 1 727 1 152
1 642 1 215
1 619 1 154
1 500 1 097
T1 2014 1 665 1 200
1 473 1 158
1 543 1 156
1 702 1 367
T1 2015 1 497 1 177
  • Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Figure 1 – Créations d’entreprises trimestrielles à La Réunion - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes

Les créations sous le statut d’auto-entrepreneur diminuent de 4,5 % par rapport au trimestre précédent. Rebaptisé « micro-entrepreneur » par les nouvelles dispositions de la loi Pinel du 18 juin 2014 (avertissements), ce statut ne représente à La Réunion que 21 % des créations contre 47 % en France. Hors micro-entrepreneurs, la création se replie plus fortement encore (- 13,9 %).

Les créations reculent nettement dans le secteur « Commerce, transports, hébergement et restauration » (– 15 %) ainsi que dans les « autres services » (– 12 %). Ces deux secteurs représentent huit créations d’entreprises sur dix (figure 2), (figure 5).

La baisse est moins prononcée dans la construction (- 4 %) et dans l’industrie (– 4 % en données brutes).

Figure 2 – Créations trimestrielles par secteurs d’activité - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes

Créations trimestrielles par secteurs d’activité - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes
Autres services Commerce, transports, hébergement et restauration Construction Industrie
T1 2010 748 668 275 222
726 708 251 312
797 719 220 225
800 684 245 532
T1 2011 689 699 216 256
809 698 240 261
802 729 216 219
769 675 227 141
T1 2012 802 656 255 124
677 606 166 60
764 610 221 102
823 642 172 121
T1 2013 808 612 202 105
746 609 207 80
763 560 200 96
690 528 183 99
T1 2014 788 591 200 86
681 535 183 74
737 517 188 101
768 627 201 106
T1 2015 678 536 193 90
  • Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Figure 2 – Créations trimestrielles par secteurs d’activité - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes

La part des sociétés baisse par rapport aux entreprises individuelles. Ainsi, les sociétés représentent en données brutes 32 % des entreprises créées au 1er trimestre, soit 4 points de moins qu’au 4e trimestre 2014 (figure 4).

Baisse de la création sur les 12 derniers mois

Sur douze mois (avril 2014 à mars 2015), la création d’entreprises se replie de 3,3 % à La Réunion par rapport à la même période un an auparavant (avril 2013 à mars 2014). Dans le même temps, le nombre de créations augmente légèrement (+ 0,5 %) sur l’ensemble de la France (figure 5).

La création d’entreprises recule sur un an dans presque tous les secteurs. Elle baisse notamment de 4,1 % dans les « autres services » et de 3,2 % dans la construction et dans le « commerce, transports, hébergement et restauration ». À l’inverse, elle progresse légèrement dans l’industrie (+ 2,8 %). 

Figure 3 – Créations d'entreprises par trimestre à La Réunion et dans les DOM au T1 2015 - Donées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes

Créations d'entreprises par trimestre à La Réunion et dans les DOM au T1 2015 - Donées CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes
2014 2015 Variation trimestrielle(p) en %
1er trim. 2e trim. 3e trim. 4e trim. 1er trim. (p)
La Réunion 1 665 1 473 1 543 1 702 1 497 -12,0
dont micro-entrepreneurs 465 315 387 335 320 -4,5
hors micro-entrepreneurs 1 200 1 158 1 156 1 367 1 177 -13,9
Martinique 780 738 816 765 802 4,8
Guyane 492 435 474 420 393 -6,4
Guadeloupe 1 079 990 997 1 117 1 066 -4,6
France entière 143 102 136 878 134 179 138 789 135 942 -2,1
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Figure 4 – Créations d’entreprises par trimestre et par catégorie juridique à La Réunion au T1 2015 - Données trimestrielles brutes

Nombre
Créations d’entreprises par trimestre et par catégorie juridique à La Réunion au T1 2015 - Données trimestrielles brutes
2014 2015
1er trim. 2e trim. 3e trim. 4e trim. 1er trim. (p)
Ensemble 1 748 1 488 1 547 1 591 1 577
Forme sociétaire 503 476 517 564 502
Ent. individuelles 1 245 1 012 1 030 1 027 1 075
dont micro-entrepreneurs 465 315 387 335 320
hors micro-entrepreneurs 780 697 643 692 755
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Figure 5 – Créations d'entreprises par secteur d’activité à La Réunion et en France au T1 2015 - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes

Créations d'entreprises par secteur d’activité à La Réunion et en France au T1 2015 - Données CVS-CJO y compris micro-entrepreneurs en données brutes
La Réunion France
2014 2015 Variation trimestrielle(p) Variation du cumul sur 12 mois(p) Variation du cumul sur 12 mois(p)
1er trim. 2e trim. 3e trim. 4e trim. 1er trim. (p)
Ensemble 1 665 1 473 1 543 1 702 1 497 -12,0 -3,3 0,5
Industrie 86 74 101 106 90 -15,1 2,8 -0,6
Construction 200 183 188 201 193 -4,0 -3,2 -8,4
Commerce, transports, hébergement et restauration 591 535 517 627 536 -14,5 -3,2 1,4
Autres services 788 681 737 768 678 -11,7 -4,1 2,7
  • (p) provisoire.
  • Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Sources

La notion de création d’entreprises s’appuie sur le concept défini par Eurostat afin d’harmoniser les données européennes. Une création d’entreprise correspond à l’apparition d’une unité légale exploitante n’ayant pas de prédécesseur. Il n’y a création d’une entreprise que si elle s’accompagne de la mise en œuvre de nouveaux moyens de production.

Le champ sur lequel portent les créations d’entreprises correspond à l’ensemble des activités marchandes hors agriculture.

Les données brutes, issues du répertoire Sirene, correspondent au nombre d’entreprises créées au cours d’un mois ou trimestre donné. La création d’entreprise est soumise à des mouvements réguliers infra-annuels, aussi appelés variations saisonnières. Ces mouvements peuvent résulter du fonctionnement général de l’économie (vacances estivales par exemple).

La saisonnalité brouille la lecture de la tendance générale de la création d’entreprise. Ainsi, les séries de données brutes sont corrigées afin d’éliminer le facteur saisonnier et mieux faire ressortir l’évolution générale de moyen terme. De même, les variations imputables aux jours ouvrables (CJO) sont corrigées. Les données CVS-CJO permettent ainsi de comparer le nombre de créations entre les différents mois ou trimestres consécutifs.

La somme sur l’année des quatre résultats trimestriels CVS-CJO peut différer légèrement du nombre de créations annuel brut car elle tient compte des variations d’une année sur l’autre de la composition annuelle en jours ouvrables.

La variation du cumul sur 12 mois est le rapport du cumul des créations des 12 derniers mois comparé à celui des 12 mois précédents.

Une évolution en glissement compare la valeur d'une grandeur à deux dates, séparées en général d'un an ou d'un trimestre.

Avertissements

Définitions

Depuis le 19 décembre 2014, de nouvelles dispositions définies par la loi Pinel du 18 juin 2014 s’appliquent au régime de l’auto-entrepreneur. En particulier, le terme de micro-entrepreneur se substitue à celui d'auto-entrepreneur.

En données corrigées des variations saisonnières (CVS), les évolutions des créations d’entreprises sont perturbées dans le secteur de l’industrie. Les coefficients de variation saisonnière sont ainsi affectés par les fortes variations entre 2009 et 2011 du fait d’un nombre important de créations liées aux installations d’unités photovoltaïques. C’est pourquoi cette évolution est commentée en données brutes.

Les « autres services » regroupent différents postes : information et communication, activités financières, activités immobilières, activités spécialisées, scientifiques et techniques, activités de services administratifs et de soutien, administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale, autres activités de services.

Pour en savoir plus

Les séries longues sur le « Tableau de bord de la conjoncture à La Réunion »;

Touzet C. ,« La création d’entreprises ne repart pas », Insee Dossier Réunion n° 1, p. 15, juillet 2014 ;

Touzet C. ,« Démographie des entreprises »,Tableau économique de La Réunion (Édition 2014), pp. 130-131, avril 2014.