Un salarié sur dix dans l’économie sociale en 2012

Sandrine Bouffin, Monique Saliou

En Champagne-Ardenne, les 4 540 établissements relevant de l’économie sociale emploient 46 900 salariés fin 2012, soit 11,0 % de l’ensemble des salariés de la région. Les coopératives sont davantage présentes qu’au niveau national en raison du poids des industries agroalimentaires dans l’économie champardennaise. Ancrée dans les territoires, l’économie sociale intervient dans tous les secteurs d’activité.

Insee Flash Champagne-Ardenne
No 1
Paru le : 05/09/2014

Fin 2012, en Champagne-Ardenne, l’économie sociale emploie 46 900 salariés (soit 40 300 équivalents temps plein) répartis dans 4 540 établissements employeurs (figure 1) .

Figure 1 – Établissements et salariés dans l'économie sociale

Établissements et salariés dans l'économie sociale
Champagne-Ardenne France métropolitaine
Etablissements employeurs 4 539 216 320
% du parc 8,7 9,5
Effectifs salariés 46 891 2 274 749
% des effectifs salariés totaux 11,0 10,3
Effectifs salariés en ETP* 40 300 1 939 344
% des effectifs salariés totaux en ETP* 10,5 9,5
  • *ETP : équivalent temps plein
  • Source : Insee, Clap 2012

Figure 2 – Répartition des effectifs salariés par secteur

  • Source : Insee, Clap - Effectifs salariés au 31/12/2012

Figure 3 – Effectifs salariés de l’économie sociale par région

  • Source : Insee, Clap - Effectifs salariés au 31/12/2012

En regroupant 11,0 % des emplois salariés, ce secteur participe à l’économie régionale aux côtés des secteurs public (26,5 %) et privé à but lucratif (62,5 %) (figure 2) . La part de l’économie sociale dans l’emploi salarié total, de 0,7 point au-dessus de la moyenne nationale (10,3 %), place la Champagne-Ardenne au 12e rang des régions de France métropolitaine. L’économie sociale est plus développée dans l’ouest de la France, notamment en Bretagne (14,0 %) (figure 3) .

Un poids plus important des coopératives

Les coopératives sont davantage présentes dans la région qu’au niveau national en raison du poids des industries agroalimentaires dans l’économie champardennaise. Elles regroupent 17,8 % des établissements employeurs et 20,8 % des effectifs salariés de l’économie sociale, contre respectivement 12,1 % et 13,3 % en France métropolitaine. Les associations dominent largement avec 77,7 % des établissements employeurs et 74,4 % des emplois (respectivement 83,9 % et 77,8 % en France métropolitaine). Elles participent au maintien et au développement d’activités répondant aux besoins de la population dans les territoires.

Figure 4 – Répartition des effectifs salariés par secteur d'activité

  • Lecture : En Champagne-Ardenne, dans le secteur des activités financières et d’assurance, l’économie sociale regroupe 47,8 % des emplois, soit 5 407 salariés.
  • Source : Insee, Clap - Effectifs salariés au 31/12/2012

Les mutuelles représentent 4,1 % des établissements et des salariés de l’économie sociale. Plus de la moitié d’entre elles sont régies par le code de la mutualité (55,9 %). Les fondations implantées en Champagne-Ardenne concernent 0,8 % des emplois de l’économie sociale.

Une présence dans tous les secteurs d’activité

L’économie sociale couvre un large champ d’activités qui relèvent de l’agroalimentaire, de la santé et du social, des services aux particuliers et des services aux entreprises, de la banque, de l’assurance, du commerce, des transports… (figure 4) .

Néanmoins, l’éducation, la santé et l’action sociale sont les principaux domaines d’activité de l’économie sociale. Les associations sont très implantées dans ces secteurs. Elles y emploient 26 180 salariés dans 1 160 établissements. Le domaine social est le 1er employeur associatif (18 980 salariés) et l’éducation le 2e, avec 5 440 salariés répartis entre la formation initiale, l’apprentissage, la formation professionnelle et continue.

Les associations de sport, loisirs et culture sont très nombreuses et emploient 1 460 salariés.

L’économie sociale est bien implantée dans les activités finan-cières et d’assurance qui emploient de nombreux salariés mais comptent peu d’établissements. Près d’un salarié de ce secteur sur deux travaille dans une coopérative bancaire ou une mutuelle.

Une économie ancrée dans les territoires

L’économie sociale est présente dans tous les territoires. Néanmoins, son poids dans l’emploi diffère d’un département à un autre, au regard de leur caractère plus ou moins urbain, de leur spécialisation économique et de leur histoire (figure 5) .

La Marne regroupe deux tiers des salariés des coopératives champardennaises. Le caractère plus urbain de ce département, avec la présence de grandes agglomérations (Reims, Châlons-en-Champagne, Épernay) et d’importantes productions agricoles, ont favorisé le développement de deux formes de coopératives : celles du crédit et de l’agroalimentaire (transformation de céréales, de luzerne et de betteraves, champagnisation…). En raison de la taille importante des coopératives agroalimentaires, la Marne contribue pour moitié aux effectifs salariés de l’économie sociale de la région.

L’Aube se caractérise par un secteur associatif développé, particulièrement dans le domaine social. La densité d’emplois associatifs y est la plus élevée des quatre départements de la région : 149 emplois pour 10 000 habitants (144 pour les Ardennes, 141 pour la Marne et 131 pour la Haute-Marne).

Les Ardennes rassemblent 20,8 % des effectifs des mutuelles de Champagne-Ardenne alors que le département ne représente que 17,5 % des emplois régionaux de l’économie sociale. Le poids du secteur mutualiste, le plus élevé de la Champagne-Ardenne, est en lien avec le caractère très industriel du tissu productif du département et l’implantation historique de mutuelles de prévoyance, notamment celles d’entraide ouvrière.

La Haute-Marne, département le moins urbain, dispose d’une économie sociale en retrait. Elle emploie 9,4 % des effectifs salariés du département contre 11,0 % au niveau régional. En revanche, ce département regroupe 36,7 % des salariés des fondations. 

Figure 5 – Effectifs salariés de l’économie sociale par département

  • Source : Insee, Clap - Effectifs salariés au 31/12/2012

Définitions

L’économie sociale rassemble les entreprises qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale. Elles sont organisées sous forme d’associations, de mutuelles, de coopératives ou de fondations. Ces entreprises adoptent des modes de gestion démocratiques et participatifs.

Pour en savoir plus

L’économie sociale de Champagne-Ardenne en 2011. Insee Chiffres, octobre 2013

Les associations de Champagne-Ardenne : présentes dans tous les territoires et dans des secteurs d’activité diversifiés. Insee flash n° 175, novembre 2013