Une saison touristique 2014 en demi-teinte

Anne-Céline Charel

En Centre-Val de Loire, la fréquentation touristique de la saison 2014 est en recul par rapport à celle de 2013, reflétant la tendance nationale. Ce repli, qui concerne à la fois l’hôtellerie traditionnelle et celle de plein air, est notamment le fait de la moindre présence des touristes français. Bien que le haut de gamme reste prisé de la clientèle étrangère, seuls les séjours dans les hôtels de catégorie inférieure progressent.

De mai à septembre 2014, le nombre de nuitées tous types d’hébergements confondus en Centre-Val de Loire s’établit à 4,8 millions, soit une baisse de 2,3 %, plus importante que celle de la France métropolitaine (- 0,9 %).

Dans la continuité du repli amorcé en 2010, la fréquentation de l’hôtellerie traditionnelle perd respectivement 1,7 % contre 2,1 %. Avec moins de 3,1 millions de nuitées, elle atteint son niveau le plus bas depuis 2006. La diminution est plus prononcée dans l’hôtellerie de plein air (- 3,3 %) dont l’activité dépend des conditions climatiques, lesquelles ont été très défavorables en juillet et août 2014.

Figure 1 – Moins de nuitées en Centre-Val de Loire sur la saison 2014

millier, %
Moins de nuitées en Centre-Val de Loire sur la saison 2014
Clientèle Nuitées dans les hôtels Nuitées dans l'hôtellerie de plein air
2014 évolution 2013-2014 2014 évolution 2013-2014
Résidant en France 2 115 - 1,7 876 - 7,2
Résidant à l'étranger 956 - 1,8 875 0,9
Total 3 071 - 1,7 1 751 - 3,3
  • Sources : Insee, Enquête sur la fréquentation touristique ; DGE ; Partenaires régionaux

Un tiers d’étrangers dans la clientèle des hôtels

Le recul de la fréquentation hôtelière est autant le fait des clientèles étrangère que française (figure 1). La part des nuitées effectuées par des touristes étrangers s’est donc maintenue à 31,1 %. La clientèle d’affaires représente toujours quatre nuitées sur dix, soit une part plus élevée qu’en moyenne métropolitaine. Les touristes européens restent majoritaires et représentent trois nuitées étrangères sur quatre. Mais la fréquentation des visiteurs américains augmente de 12,8 %, ce qui les positionne désormais au 3e rang de la clientèle étrangère, derrière les Britanniques et les Allemands (figure 2).

En Centre-Val de Loire, les taux d’occupation des hôtels, ainsi que les durées moyennes de séjour restent stables, à des niveaux plus faibles qu’en métropole.

Figure 2 – Forte progression de la fréquentation des Américains et recul de celle des Britanniques (saison 2013 - saison 2014)

millier, %
Forte progression de la fréquentation des Américains et recul de celle des Britanniques (saison 2013 - saison 2014)
Pays Hôtels Campings
nuitées évolution 2013-2014 nuitées évolution 2013-2014
Royaume-Uni 186 - 6,3 227 - 10,2
Allemagne 120 1,0 82 - 0,3
États-Unis 111 12,8 - -
Belgique 99 - 1,5 65 15,9
Pays-Bas 94 - 7,9 422 7,7
Italie 63 13,2 15 - 8,0
Espagne 57 - 1,4 20 0,7
Suisse 31 5,1 13 11,7
Japon 28 - 32,9 - -
  • Sources : Insee, Enquête sur la fréquentation touristique ; DGE ; Partenaires régionaux

Si la fréquentation des hôtels haut de gamme diminue (- 5,7 % dans les 4 ou 5 étoiles) celle des établissements de catégorie inférieure croît : + 4,6 % dans les hôtels de moins de 3 étoiles (figure 3).

La part de la clientèle étrangère augmente avec le classement de l’hôtel et atteint près de la moitié dans les établissements de 4 et 5 étoiles.

Figure 3 – En Centre-Val de Loire, la part de la clientèle étrangère augmente avec le confort de l'hôtel

* millier, %
En Centre-Val de Loire, la part de la clientèle étrangère augmente avec le confort de l'hôtel
Classe de l'hôtel Nombre d'hôtels Nombre de chambres offertes Nuitées françaises* Nuitées étrangères* Part de la clientèle étrangère*
Non classés 197 3 452 350 90 20,5
1 et 2 étoiles 217 6 636 803 250 23,8
3 étoiles 196 7 247 726 396 35,2
4 et 5 étoiles 54 2 782 236 220 48,3
Total 664 20 117 2 115 956 31,1
  • Sources : Insee, Enquête sur la fréquentation touristique ; DGE ; Partenaires régionaux

Baisse de la fréquentation des campings par la clientèle française

Une diminution de 3,3 % des nuitées dans les campings de la région succède à la hausse de la saison 2013 (+ 6,7 % par rapport à 2012).

La baisse concerne tous les types d’hébergement, de toutes catégories, mais est plus marquée pour les nuitées en location (figure 4).

Le recul de l’activité touristique en hôtellerie de plein air est principalement le fait de la clientèle française (- 7,2 %).

Les étrangers, européens pour la plupart, sont plus présents et séjournent plus longtemps qu’en 2013 ; ils constituent la moitié de la clientèle et même davantage dans les établissements de catégorie supérieure. Cependant, les évolutions varient selon la nationalité. Ainsi, la diminution des nuitées de la clientèle britannique est compensée par la progression de la fréquentation des Néerlandais qui constituent toujours près de la moitié des nuitées étrangères (figure 2).

Figure 4 – Évolution du nombre de nuitées dans l'hôtellerie de plein air en Centre-Val de Loire (saison 2013 - saison 2014)

millier, %
Évolution du nombre de nuitées dans l'hôtellerie de plein air en Centre-Val de Loire (saison 2013 - saison 2014)
Type d'emplacement 2014 Évolution 2013-2014
Emplacements nus 1 200 - 2,2
Emplacements locatifs 551 - 5,6
Total 1 751 - 3,3
  • Sources : Insee, Enquête sur la fréquentation touristique ; DGE ; Partenaires régionaux

Figure 5 – Évolution de la fréquentation touristique en Centre-Val de Loire (saison 2013 - saison 2014)

%
Évolution de la fréquentation touristique en Centre-Val de Loire (saison 2013 - saison 2014)
Clientèle résidant en France Clientèle résidant à l'étranger Ensemble
Cher -0,2 -3,7 -1,1
Eure- et-Loir -2,2 2,6 -0,7
Indre 1,3 -2,1 0,4
Indre- et-Loire -1,0 -3,2 -1,9
Loir- et-Cher -9,4 2,8 -4,3
Loiret -3,7 0,3 -2,4
Centre-Val de Loire -3,3 -0,5 -2,3
  • Champ : hôtels traditionnels et de plein air
  • Sources : Insee, Enquête sur la fréquentation touristique ; DGE ; Partenaires régionaux

Figure 5 – Évolution de la fréquentation touristique en Centre-Val de Loire (saison 2013 - saison 2014)

Les départements ligériens moins visités qu’en 2013

La fréquentation touristique en hôtels ou campings décroît dans tous les départements de la région à l’exception de l’Indre (figure 5).

Cette diminution est plus marquée dans les trois départements de l’axe ligérien, qui concentrent les trois quarts de l’activité touristique régionale. Si les nuitées étrangères progressent dans le Loir-et-Cher et le Loiret, elles diminuent dans l’Indre-et-Loire.

Définitions

Les nuitées correspondent au nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement d'hébergement.

La durée moyenne de séjour est égale au nombre de nuitées divisé par le nombre d'arrivées.

Le taux d'occupation est le rapport entre le nombre d'emplacements occupés et le nombre d'emplacements offerts effectivement mis à disposition (fermetures saisonnières, hebdomadaires, etc.) par les établissements.

À compter de janvier 2013, la méthodologie des enquêtes de fréquentation touristique, réalisées en partenariat avec la Direction générale des entreprises (DGE), a été rénovée avec une refonte des zones géographiques et un changement de méthode d’échantillonnage. Les résultats ne sont donc pas comparables à ceux publiés en 2012. Les données analysées ici ont été rétropolées jusqu’en 2010 pour permettre le calcul d'évolutions.

En région Centre-Val de Loire, le Comité régional du Tourisme (CRT) et l’Insee collaborent afin d’assurer une représentativité régionale des enquêtes.

L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie est effectuée chaque mois sur l'ensemble du territoire métropolitain auprès des hôtels classés de tourisme (1 à 5 étoiles), des hôtels de chaîne et des hôtels non classés.

L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de plein air (campings) est effectuée de mai à septembre sur tout le territoire métropolitain, auprès des campings classés 1 à 5 étoiles ou non classés.

Pour en savoir plus

La saison touristique 2013 en région Centre : retour de la clientèle étrangère dans les campings, Insee Centre Flash n °74, janvier 2014.

Bilan économique de la région Centre, Dossiers de l’Insee Centre n °21, mai 2014.