Enquête sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe depuis 2004 / SHARE

Sources
Dernière mise à jour le : 28/04/2016

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des statistiques démographiques et sociales (DSDS)

Partenariat :

Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes)

Type d'opération :

Enquête panel longitudinal

Objectifs :

L'enquête sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe (Share) est une opération internationale et multidisciplinaire lancée en 2002.

Le projet a pour objectif d'analyser les phénomènes économiques et sociaux liés au vieillissement de la population en Europe en se basant sur des données individuelles de qualité.

L'enquête cherche en particulier à mieux connaître l'état de santé des personnes de 50 ans et plus ainsi que leurs conditions de vie.

Elle s'intéresse aux interactions entre facteurs économiques, physiologiques, psychologiques et sociaux. Elle permet des analyses comparatives entre pays.

La vague 3 de l'enquête dite Sharelife, réalisée en 2008-2009, s'est s'intéressée au passé des répondants des vagues 1 et 2 et à l'histoire de leurs vies.

Ce volet visait à une meilleure compréhension des interactions entre la santé et les conditions d'emploi passées et présentes des individus âgés de 50 ans ou plus, en liaison avec le développement de l'État providence en Europe (politiques d'éducation, de conditions d'emploi et de travail, de protection sociale, de retraites).

La vague 4 (2010-2011) est revenue a une interrogation sur la situation courante des individus interrogés (comme en vagues 1 et 2) et a comporté un large échantillon entrant qui a permis de doubler la taille de l'échantillon français.

Thèmes abordés :

- État de santé : santé physique, comportements à risque, capacités cognitives, santé mentale, système de soins, force de préhension, vitesse de marche ;
- Participation au marché du travail (emploi et retraite) ;
- Conditions de vie (richesse, revenu, consommation, actifs financiers, transferts, logement) ;
- Démographie (composition du ménage, enfants) ;
- Statut social (soutien familial et social, activité sociale, anticipations).
- Réseau social (nouveau module de vague 4)

Champ de l'opération

Champ géographique :

France métropolitaine.
Pour des raisons de coûts l'échantillon des vagues 1 (2004-2005) à 3 (2008-2009) a été concentré sur les régions suivantes :

- Nord-Pas-de-Calais ;
- Ile-de-France ;
- Aquitaine ;
- Rhône-Alpes ;
- Pays de la Loire ;
- Languedoc-Roussillon ;
- Provence-Alpes Côte d'Azur (depuis la vague 2 de 2006).

A partir de la vague 4 (2011) toutes les régions sont couvertes.

Champ(s) statistique(s) couvert(s) :

Ménages dits " ordinaires ", c'est-à-dire hors ménages vivant en collectivité (foyers, prisons, hôpitaux…) et vivant dans des habitations mobiles (mariniers, sans-abri…) pour l'échantillon des ménages entrants.

Mais dans sa dimension longitudinale, l'enquête suit les individus partis en maison de retraite.

Caractéristiques techniques

Unité statistique enquêtée :

- Ménages dont un membre au moins est âgé de 50 ans ou plus ;
- Individus de 50 ans et plus et leur conjoint.

Périodicité de l'opération :

Panel longitudinal (tous les deux ans)

Période et mode de collecte :

La collecte est réalisée "en face à face" par enquêteur sous Capi (collecte assistée par informatique) avec ordinateur portable.

Un questionnaire papier  auto-administré peut aussi être laissé aux répondants.

Historique :

L'enquête SHARE (Survey of Health, ageing and Retirement in Europe) est conduite  par un réseau européen coordonné par l'Institut de Recherche en Économie du Vieillissement (MEA) de l'université de Munich (anciennement à Mannheim) en Allemagne.

Une première vague d'enquêtes a eu lieu en 2004 dans onze pays européens : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne, Grèce, Italie, Pays-Bas, Suède, Suisse et France. En 2004, 12 000 ménages ont ainsi été interrogés dans l'ensemble de ces pays.

En France et en Belgique, le dispositif a été complété par une enquête effectuée en 2005.

En 2006, date de la vague 2, trois autres pays participent également à cette enquête : Irlande, Pologne et République tchèque. L'enquête devient alors un panel biennal.

En 2009, l'enquête Sharelife a constitué la troisième vague de l'enquête SHARE. Israël s'ajoute au groupe de pays SHARE.

En 2011, date de la vague 4, l'Estonie, le Portugal, la Slovénie et la Hongrie rejoignent SHARE.

En 2011, SHARE est devenu un ERIC (Consortium d'Infrastructure de Recherche Européen).

Plan de sondage :

En France, l'échantillon est tiré dans l'échantillon maître de l'Insee, avec une présélection des logements selon l'âge des occupants au dernier recensement.

En France, la vague 1 a eu lieu en deux temps. En 2004, l'échantillon est d'un peu plus de 1 150 ménages, soit environ 1 800 répondants.

En 2005, 900 ménages supplémentaires ont été ajoutés, soit environ 1 400 répondants. Au total pour la vague 1 : 3193 individus répondants.

L'échantillon de la vague 2 de 2006 en France est constitué :

- des individus éligibles des ménages enquêtés en vague 1 de manière à obtenir un échantillon panélisé ;
- d'un échantillon de "rafraîchissement" composé de 650 ménages dans lesquels se trouve au moins un individu âgé de 50 ans ou plus en 2006.

Dans chaque ménage éligible, un individu tiré au sort parmi les éligibles de 50 ans et plus, ainsi que son conjoint éventuel, sont interrogés.

Les personnes interrogées en vague 1 qui sont entrées en institution depuis lors, sont suivies et réinterrogées. Au total pour la  vague 2 : 2968 individus répondants (2041 longitidinaux et 927 entrants).

Les répondants issus des vagues 1 et 2 de l'enquête SHARE sont réinterrogés dans le cadre de l'enquête Sharelife de 2009 (c'est-à-dire toute personne ayant répondu au moins une fois à Share), soit un total de 4 200 individus environ, correspondant à 2 700 ménages environ. Au total pour la vague 3 : 2461 individus répondants.

En vague 4, les répondants des vagues antérieures sont réinterrogés selon les mêmes règles. S'y ajoute un échantillon de rafraîchissement de 5500 ménages. Au total pour la vague 4 : de l'ordre de 5800 individus répondants (dont 3480 entrants).

Méthodologie :

L'ambition pluri-thématique et comparatiste du projet SHARE donne lieu à une organisation autour de deux entités.

Des équipes internationales sont chargées de la mise au point des questionnaires (choix des thèmes et définition de méthodologies harmonisées) ; des équipes nationales mettent en œuvre l'enquête sur le terrain.

Le questionnement harmonisé en amont est donc commun à l'ensemble des pays participants. Une coordonnée centralisée au niveau européen, une méthodologie unique et une collecte synchronisée caractérisent donc l'enquête SHARE.

L'enquête comporte trois volets :

- un questionnaire classique rédigé en anglais et traduit dans la langue de chaque pays participant ;
- des tests cognitifs et physiques (par exemple, mémoire et force de préhension) ;
- un questionnaire papier auto-administré.

Autres spécifications :

La France est un des seuls pays dans lequel l'enquête a été réalisée par l'Institut National de Statistique pour les vagues 1 à 4.

En vague 4 l'échantillon de rafraîchissement, tiré par l'INSEE, a été enquêté par l'entreprise GfK-ISL dans les régions non couvertes par l'INSEE.

Pour en savoir plus

L'enquête sur la santé, le vieillissement et la retraite en Europe 2004 / Share (Site internet de l'Institut de Recherche et Documentation en Economie de la santé)