Comptes nationaux trimestriels

Sources
Dernière mise à jour le : 24/06/2016

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des Etudes et Synthèses Economiques (DESE)

Type d'opération :

Comptes, Indicateurs

Objectifs :

1- Objet des comptes trimestriels

- Trimestrialiser les comptes annuels passés :

Le premier objectif de l'élaboration des comptes trimestriels, en France, consiste à utiliser certaines séries économiques mensuelles ou trimestrielles pour trimestrialiser les comptes annuels du passé. Il s'agit de construire des séries trimestrielles s'intégrant dans le cadre de la comptabilité nationale. Ces séries permettent alors d'affiner le diagnostic sur les enchaînements économiques et de comprendre les délais trimestriels entre les événements.

- Fournir rapidement une description macroéconomique du présent :

La trimestrialisation des comptes annuels suppose que ces derniers soient connus. Or les estimations des comptes annuels sont relativement tardives : elles fournissent une première idée de la situation macroéconomique d'une année donnée avec le compte provisoire, publié environ quatre mois après la fin de l'année considérée.

Entre-temps, de très nombreux indicateurs conjoncturels sont disponibles et commencent à donner une idée des évolutions macroéconomiques de la période récente. La plupart de ces indicateurs sont également les sources de données infra annuelles qui permettent de construire les comptes trimestriels.

Par exemple, l'indice de la production industrielle constitue la source d'information principale pour connaître les évolutions mensuelles de la production dans l'industrie. La trimestrialisation de la production annuelle passée s'appuie donc beaucoup sur cet indicateur.

Finalement, ces deux caractéristiques des indicateurs conjoncturels, disponibilité rapide et sources d'information sur les dynamiques infra annuelles, ont permis de donner aux comptes trimestriels un objectif supplémentaire : celui de fournir rapidement une description macroéconomique du présent (ou plus exactement du passé récent).

La méthode utilisée pour trimestrialiser les comptes passés est alors étendue pour permettre d'intégrer immédiatement l'information conjoncturelle disponible, et d'anticiper au mieux les comptes annuels à venir.

2- Utilisation

- L'analyse macroéconomique :

Les comptes trimestriels sont devenus très utiles pour les économistes. La plupart des modèles macro-économétriques français sont ainsi estimés à partir des comptes trimestriels. De même, l'analyse plus spécifique des dynamiques économiques, par exemple la dynamique entre les prix et les salaires ou entre les revenus des ménages et la consommation, est souvent effectuée sur les données des comptes trimestriels.

Les utilisateurs ne doivent toutefois pas oublier que la trimestrialisation des comptes annuels est elle-même une construction qui fait intervenir de multiples sources de données, ainsi que de nombreux outils statistiques tels que l'étalonnage-calage et la correction de l'effet des jours ouvrables et des variations saisonnières. Ces outils ne sont pas toujours neutres sur les résultats économétriques qui peuvent être obtenus avec ces séries.

- L'analyse conjoncturelle :

Dans le cadre de l'analyse conjoncturelle, les comptes trimestriels ont rapidement occupé une place centrale. Les indicateurs conjoncturels sont en effet multiples et parfois difficiles à interpréter. Certains portent sur le même objet, mais peuvent différer pour des raisons de champ, de type de collecte de l'information.

Dans le domaine de la production industrielle par exemple, les premières informations sont qualitatives et proviennent des enquêtes de conjoncture auprès des entreprises. L'indice de production industrielle est publié un peu plus tardivement et donne une information quantitative. Puis sont publiés les indices de chiffre d'affaires, qui proposent également une évaluation quantitative de l'activité industrielle mensuelle.

Lorsque les indicateurs ne portent pas sur le même objet, les différentes informations peuvent parfois être difficiles à réconcilier pour comprendre les tendances conjoncturelles. Ainsi, certains mois, la consommation de produits manufacturés augmente fortement tandis que l'indice de production industrielle indique une stabilité, et que par ailleurs les statistiques des douanes concluent à une baisse des exportations.

Il s'avère finalement assez délicat de synthétiser toutes ces informations. Les comptes trimestriels permettent d'unifier ces informations dans le cadre de la comptabilité nationale, et de les synthétiser sous la forme d'agrégats, tels que le produit intérieur brut (PIB), l'excédent brut d'exploitation des entreprises, le revenu disponible brut des ménages.

- Les prévisions :

Les comptes nationaux trimestriels servent souvent de point de départ à des travaux de prévision. D'une part, l'objet des prévisions de court terme est justement d'anticiper la ou les prochaines publications des comptes trimestriels. La note de conjoncture de l'Insee s'appuie ainsi sur un cadre simplifié des comptes pour un chiffrage prévisionnel sur deux ou trois trimestres. D'autre part, les prévisions de plus long terme sont effectuées à partir de modèles macro-économétriques, dont la plupart sont estimés sur les données trimestrielles.



Pour en savoir plus