Zoom sur quelques actions du SSP

Méthodes
Dernière mise à jour le :02/09/2019

Les règles d'embargo des indicateurs statistiques du Service statistique public

Dans le cadre de la mise en œuvre du règlement européen (CE) n° 223/2009 modifié relatif aux statistiques européennes, l’Insee et les Services statistiques ministériels ont adopté des règles communes de diffusion des indicateurs statistiques et des accès privilégiés autorisés à titre dérogatoire.
Ces règles s’appuient sur la norme spéciale de diffusion des données (SDDS Plus) mise en place par le Fonds monétaire international (FMI). Le FMI a pris ces mesures afin d'améliorer la transparence et l'ouverture des pays membres, notamment en élaborant des normes librement consenties pour la diffusion des données économiques et financières.
Ces règles sont conformes aux principes du Code de bonnes pratiques de la statistique européenne qui engage le Service statistique public à annoncer à l’avance les dates et heures de parution des statistiques les plus importantes et à donner accès aux publications des indicateurs statistiques à tous les utilisateurs au même moment et dans les mêmes conditions. Tout accès privilégié préalable à la diffusion, accordé à un utilisateur extérieur, est limité, suffisamment justifié, contrôlé et rendu public.
Les règles de diffusion concernent les indicateurs statistiques déterminants pour l'analyse économique, sociale ou environnementale d'un secteur d'activité ainsi que pour la prise de décision et /ou intéressants pour les décideurs politiques et la presse ; ils doivent faire l'objet d'une première diffusion. Ces règles ne s'appliquent pas aux études ni aux rapports de synthèse.
Elles sont rendues publiques sur chacun des sites internet des services statistiques accompagnées de la liste des indicateurs statistiques concernés.

La politique de révisions de l’Institut

Réviser des statistiques nécessite de se coordonner au sein d'un même domaine statistique, d'harmoniser les révisions lorsqu'elles sont appliquées au niveau européen ou de faire des arbitrages sur les statistiques produites entre différents critères de qualité. Lorsque l'on intègre des nouvelles données plus tardives dans la production de statistiques, les statistiques révisées gagnent en précision et en fiabilité mais perdent aussi en fraîcheur. Les données statistiques peuvent également être révisées lors de changements méthodologiques ou conceptuels. Les révisions améliorent alors la pertinence des données produites. Néanmoins, elles limitent la comparabilité des données chronologiques en introduisant des ruptures dans les séries.
L’Insee révise les valeurs de ses statistiques pour qu’elles reflètent la réalité de la manière la plus exacte possible et pour garantir leur pertinence et leur fiabilité. Il a recours à des procédures bien établies, normalisées et planifiées suivant les standards internationaux. Il annonce les révisions simultanément à leur diffusion ou à l’avance selon un protocole adapté à la source des révisions, à leur ampleur et à la sensibilité des statistiques publiées. Toutes les explications nécessaires à la compréhension de ces révisions accompagnent la diffusion des sources statistiques concernées sur le site Insee.fr.
La politique générale des révisions est conforme aux principes du Code de bonnes pratiques de la statistique européenne.

Elle s'appuie plus particulièrement sur les indicateurs et principes suivants :

  • Indicateur 6.6 : Les révisions ou modifications d’envergure des méthodologies sont annoncées à l’avance. (Principe 6 – Impartialité et objectivité) ;
  • Indicateur 8.5 : Les révisions sont faites selon des procédures normalisées, bien établies et transparentes. (Principe 8 – Procédures statistiques adaptées) ;
  • Indicateur 12.3 : Les révisions sont régulièrement analysées afin d’améliorer les données collectées, les processus statistiques et les résultats. (Principe 12 – Exactitude et fiabilité) ;
  • Principe 15 – Accessibilité et clarté : Les statistiques européennes sont présentées sous une forme claire et compréhensible, diffusées d’une manière pratique et adaptée, disponibles et accessibles pour tous et accompagnées de métadonnées et d’explications.

Les fiches méthodologiques

L’Insee développe et publie la documentation et les guides méthodologiques pour le Service statistique public, en se fondant sur des normes internationales et européennes, des recommandations et des bonnes pratiques qui prédominent dans le système statistique international.
À cet effet, les fiches méthodologiques que l’Institut diffuse sur internet dans la rubrique « Méthodologie statistique » présentent les principales méthodes et les outils utilisés par l’Insee aux différentes phases d’un processus d’enquête, de l’échantillonnage aux méthodes d’estimation et à la rédaction de rapports qualité : cadre théorique, contexte d’application, exemples, références bibliographiques. Ces fiches sont complétées au fur et à mesure que l’Insee explore de nouvelles méthodes pour le traitement et l’amélioration de la qualité des statistiques.